Diégèse mercredi 28 avril 2021



ce travail est commencé depuis 7789 jours (7789 = nombre premier)
et son auteur est en vie depuis 22242 jours (2 x 3 x 11 x 337 jours)
2021

ce qui représente 35,0193% de la vie de l'auteur


hier

L'atelier du texte
demain

Table des correspondance de dates


vendredi 25 octobre 1996
13291 jours de vie (13291 est un nombre premier)


Il y a 8951 jours



Ce journal télévisé du 25 octobre 1996 commence par la colère, mais surtout par la détresse des éleveurs de bovins du Massif central. On suivra sur le foirail un éleveur de Cheylade, bourgade au pied du Puy Mary, le plus haut sommet du Cantal. On ne peut qu'être frappé par l'âpreté codée des relations commerciales entre acheteurs et éleveurs alors que les prix ont baissé de plus de moitié, à la mesure de l'âpreté du climat : « il gèle au 10 juin ; il gèle au 10 septembre ». Au 18e siècle, il y avait près de 1800 habitants à Cheylade. Ils étaient encore plus de 1000 dans les années 1930 et 221 au recensement de 2018. Quand on arrive à Cheylade en provenance du Claux par la D62, on peut voir que la municipalité aménage un nouveau carré dans le cimetière. Il faut continuer jusqu'à l'église Saint-Léger pour y admirer le plafond à caissons de bois polychromes où sont représentés tout aussi bien l'herbier des montagnes que le bestiaire fantastique du Moyen Âge. Splendeur.
Mais le journal télévisé continue.
Le gouvernement veut légiférer sur le suivi des agresseurs d'enfants, dont les récidives sont nombreuses. La parole qui est donnée et les problématiques qui sont abordées sont mesurées et précises, sans outrance particulière ni sensationnalisme. Après le premier reportage sur les agriculteurs auvergnats, qui ne les caricaturait en rien, on se demande si l'on n'est pas tombé sur un JT décent. Tout compte fait, cela peut aussi exister. On va vite déchanter.
Un gradin d'un cirque Zavatta s'est affaissé à Valenciennes. Bilan : une cheville fracturée. Plus de peur que de mal. Tiens ! Le procureur de Valenciennes en 1996, c'est Éric de Montgolfier, qui outre son patronyme célèbre, connaîtra une petite notoriété dans l'affaire qui opposera le club de football de Valenciennes à l'Olympique de Marseille présidé par Bernard Tapie. Puis, il sera nommé à Nice où il bataillera contre l'influence de la franc-maçonnerie dans les affaires de justice azuréennes. Mais, ce magistrat de gauche, qui soutiendra Benoît Hamon en 2017, n'en est pas encore là en 1996. Cette histoire de gradin n'est qu'un produit d'appel pour le conflit entre Tapie et Valenciennes qui sera bientôt un des feuilletons favoris du JT.
Puis, on en arrive aux bonnes vieilles turpitudes (8'50"). Le fils Tibéri a été pris la main dans le sac d'un emploi fictif à Air-France. Mais, ce n'est pas comme cela que Daniel Bilalian présente l'affaire : « La Compagnie Air-France a payé pendant plusieurs années des salaires à des employés fictifs qui étaient en fait des conseillers du Président Mitterrand à l'Élysée...  ». On peut donc légitimement penser que l'information principale du reportage qui suivra est celle-ci. Or, il n'en est rien. Ce qui justifie le traitement médiatique du jour c'est la mise en cause du fils Tibéri, mais le présentateur s'empresse de préciser que les salaires ont été remboursés. Et, ceux qui sont appelés à témoigner, ce sont les personnalités de gauche et le téléspectateur retiendra que le pauvre Tibéri-fils n'a fait, en quelque sorte, que profiter d'une pratique mise en place par les socialo-communistes. Il est vrai qu'en matière d'emplois fictifs, la gauche et la droite se sont livrées à une inlassable course à l'échalote qui a fait de la France un pays profondément corrompu.
Mais le caractère manipulatoire de ce JT apparaît encore plus clairement quand, après avoir énoncé les emplois fictifs dans les entreprises nationalisées et avoir précisé que des personnalités de gauche comme de droite - sans les citer - s'opposaient à la privatisation du CIC, sans transition (12'03"), on lance que les fonctionnaires sont mieux payés que les salariés du privé. Quelle est la conclusion subliminale de cette séquence ? Oui aux privatisations pour faire cesser les privilèges indus. CQFD.
Pendant ce temps-là, Chirac est avec ses amis arabes. Il y a beaucoup de choses à reprocher à Jacques Chirac, mais pas celle d'avoir eu une politique arabe mesurée, en faveur de la paix et ferme avec Israël. Aucun de ses successeurs ne l'aura suivi sur ce terrain. Certes, les amis arabes de Chirac sont des dictateurs... Mais bon.
À part ça, on aura un TGV Est plutôt qu'un train pendulaire : Bernard Pons ministre des Transports en a décidé ainsi. En 20 ans, le temps de trajet en train entre Paris et Strasbourg est ainsi passé de 4 heures à 1 heure et 46 minutes, mettant au passage Reims à 45 minutes de Paris.
Mais après ces records et ces temps de trajet qui font rêver, il faut bien une petite pique, en ces temps de privatisation, contre l'entreprise publique. La parole est donc donnée, par voie de citation, à Louis Gallois, nouveau Président de la SNCF qui affirme que « la SNCF est une belle au bois-dormant qui roupille. » Gallois y restera 10 ans, salué par tous ou presque. Il est depuis 2014 Président du Conseil de surveillance de PSA Peugeot-Citroën. Chevènementiste, il est apprécié à gauche comme à droite.
C'est la veille des vacances de la Toussaint : reportage sur la sécurité routière. Ce soir : les distances de sécurité. On pourrait le repasser en boucle et pas certain que les comportements s'améliorent autant que les distances de freinage des véhicules raccourcissent.
Sinon, le monde continue à aller comme il va aujourd'hui : on empoisonne l'Afrique ou on la spolie ; des policiers blancs tuent des noirs. On passe vite pour aller se gausser de la libéralisation des médias dans l'ex-URSS. Qu'on en profite, ça ne durera pas : Vladimir Poutine sera bientôt là. L'impensable se produit à 25'10". Une jeune femme est à l'écran avec une veste épaulée et un short court qui n'a rien d'indécent. Le commentateur avance : « aux apprenties mannequins... et sans doute plus si affinités... » tout en précisant qu'elle est accompagnée de son petit ami. Bref, ce qu'on nous dit l'air de rien, c'est que la télévision russe diffuse les offres de service de prostituées cornaquées par leur proxénète. Tant qu'à faire jouer les préjugés, autant y aller à fond. À la fin du reportage, Bilalian rigole.
Reportage sympathique en revanche (26'34") : une entreprise d'armement italienne se reconvertit dans les parcs d'attraction. Soit. Si on en croit la théorie du montage manipulatoire, c'est pour mieux détendre l'esprit (disponible) du téléspectateur et pour faire passer plus facilement un autre message. Le reportage suivant, annoncé dès les titres du JT, évoque la colère des pêcheurs bretons à l'idée que l'on puisse confondre la pétoncle et la coquille-saint-Jacques. Qu'on se rassure, on sait depuis juin 1996, soit plus de quatre mois auparavant, que l'accord conclu à l'OMC ne s'applique pas aux produits frais, ce que le JT de ce 25 octobre 1996, apparemment, ignore.
Puis, ce sera un publireportage sur le Salon de l'optique.
Sport : tracé du Tour de France. Rock avec Joe Cocker, rebaptisé par le JT « Cooker ». Soit. Il est vrai que Daniel Bilalian se croit obligé de préciser qu'il a grossi (33'51").
On en a assez entendu et vu...
Au dodo.






2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010









2020