Diégèse vendredi 30 avril 2021



ce travail est commencé depuis 7791 jours (3 x 72 x 53 jours)
et son auteur est en vie depuis 22244 jours (22 x 67 x 83 jours)
2021

ce qui représente 35,0252% de la vie de l'auteur
mille cent treize semaines d'écriture

hier

L'atelier du texte
demain

Table des correspondance de dates


lundi 23 septembre 1996
13259 jours de vie (13259 est un nombre premier)


Il y a 8985 jours




L'édition des titres de ce journal télévisé du 30 avril 1996 juxtapose le « trou » de la Sécurité sociale dont Bruno Masure, aimant particulièrement jouer à prendre les métaphores au pied de la lettre, affirme qu'il est encore plus béant que prévu, à un reportage sur les fontis du sous-sol de Pontoise provoqués par l'écroulement d'anciennes carrières en Île-de-France ?
On le verra, mais dans l'instant, on préfèrera commencer ce billet par la fin de ce journal pour rendre hommage (32'50") à un réalisateur marseillais, engagé, peu connu voire inconnu, auteur d'un film en 1955 sur les manifestations phocéennes contre la guerre en Indochine, interdit par le pouvoir et qui, en 1996, a réalisé Les Sables mouvants, film qui narre l'amitié entre un jeune Espagnol fuyant le régime de Franco et un jeune immigré marocain encore plus exploité que lui, sur fond d'idylle avec la jeune orpheline Mado. Ce réalisateur, c'est Paul Carpita, mort en 2009, à qui il faut rendre, donc, un hommage appuyé. C'est d'ailleurs très étonnant qu'en 1996, un lundi de septembre, la télévision publique offre entre Charles Aznavour et un reportage sur une décharge nauséabonde en Picardie un droit de parole et un peu de visibilité à cet homme lumineux qui affirme qu'il sera « toujours du côté des petits ». On a très envie de voir ce « bijou de sensibilité et de grâce », comme le qualifie la commentatrice. Au passage, on précisera que le film avait été diffusé en avant-première sur Arte en juillet de la même année, ce qui ne sera pas évoqué dans ce reportage.
Mais revenons au trou de la Sécurité sociale, puisque c'est le titre du jour. On n'écoutera pas vraiment les explications du ministre et on tentera plutôt de se rappeler qui est ce jeune homme qui l'accompagne partout et que l'on retrouve en première ligne plus tard lors de la grève des internes des hôpitaux. C'est un jeune loup de la droite, déjà plusieurs fois ministre, qui vient de Savoie et dont le nom dit encore vaguement quelque chose : Hervé Gaymard. Il est actuellement Président du Conseil départemental de Savoie, mais il a défrayé la chronique en 2005 pour avoir occupé avec sa femme et ses huit enfants un appartement de 600 m² aux frais de l'État, ce qui entraînera sa démission. Il ne reviendra ensuite jamais à des fonctions ministérielles. Depuis, il a eu un neuvième enfant. Sa femme est la fille du Professeur Lejeune, chantre de la lutte contre l'avortement. Certes, Hervé Gaymard n'inspire pas la compassion. On remarquera cependant que son lynchage médiatique très bien orchestré a bénéficié principalement à un homme de droite : Nicolas Sarkozy. Mais cela, c'est de la politique-fiction. Avant cela, ce chiraquien était présenté comme un dauphin potentiel.
Suit un reportage sur les médicaments génériques qui ne se diffusent pas bien en France... « Le trou », qu'on vous dit. Il faudra attendre 1999 pour que le pharmacien puisse systématiquement proposer un médicament générique à la place de celui prescrit par le médecin.
Après être allé à Villejuif (6'15") où Georges Marchais réclame un commissariat de 150 policiers qui n'existe toujours pas, on se rendra à Pontoise où le sol s'écroule. Jean-Michel Rollot, le maire d'alors, ne sait pas encore qu'il sera l'un des rescapés de l'attaque par des terroristes islamistes d'un hôtel à Ouagadougou près de 20 ans plus tard en janvier 2016. Il faut dire qu'en 1995, il avait survécu politiquement à une trahison orchestrée par Manuel Valls, alors secrétaire départemental du Val d'Oise, département où ce dernier espérait s'implanter. Belle preuve de résilience. Soyons clair, personne n'insinue ici que c'est Manuel Valls qui avait creusé des galeries souterraines à Pontoise pour faire disparaître son adversaire. En tout cas, les choses à gauche ne sont pas allées aussi loin qu'à Bages dans les Pyrénées orientales où l'on piégeait les voitures sur fond de rivalités... à droite. Tiens, mais qui est le jeune avocat barbu qui défend les barbouzes pas très fortiches ? Notre actuel ministre de la justice, Maître Éric Dupont-Moretti. Nos apprentis auraient dû aller prendre des cours en Irlande où l'IRA continue de tuer.
Autre séquence étrange de ce journal télévisé qui semble soudain bien altruiste et décent : un reportage (15'30") sur ce qu'attend un homme malien expulsé de France et de retour dans son pays et son village. Ce reportage est parfait est tout à fait apte à faire comprendre à ceux qui fustigent l'immigration illégale que les choses ne sont pas si simples. Le directeur de l'information de la chaîne doit être en vacances... On ne voit pas d'autres explications. Ou alors, c'est l'influence de Jacques Godfrain, qui est un homme honnête. Le reportage est poignant. À cet homme qui avait si peu, on a pris ce qu'il avait, le laissant dans un état de dénuement insensé qui tranche avec la beauté et la dignité de ces personnes.
Sinon, il aura fallu presque quinze ans pour que les contaminations par le H.I.V. des professionnels de santé soient considérées comme des maladies professionnelles. On espère qu'il faudra moins de temps pour la COVID-19.
On ira ensuite dans un centre de prévention de la récidive des actes pédophiles à Bruxelles (22'21"). Affaire Dutroux oblige.
Ce sera ensuite les risques des allergies à l'arachide (25'38"). Des progrès ont depuis été réalisés sur l'étiquetage des produits alimentaires. Quant à l'injection directe dans les moteurs à essence imaginée par Mitsubishi, il faudra attendre la fin des années 2000 et la baisse de la teneur en souffre du carburant pour qu'elle se développe en Europe.
On s'arrête là pour aujourd'hui.






2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010









2020