Diégèse lundi 6 décembre 2021



ce travail est commencé depuis 8011 jours (8011 = nombre premier)
et son auteur est en vie depuis 22464 jours (26 x 33 x 13 jours)
2021

ce qui représente 35,6615% de la vie de l'auteur


hier

L'atelier du texte
demain

Table des correspondance de dates


jeudi 31 janvier 1991
11197 jours de vie (11197 est un nombre premier)


Il y a 11267 jours (19 x 593 jours)




C'est le 31 janvier 1991 et c'est la guerre du Golfe. Mais qu'allait faire Saddam Hussein en Arabie Saoudite, dans la ville côtière de Khafji. Les militaires irakiens, comme on l'avait entendu à la Foire de Bagdad en 1989, étaient persuadés que la guerre contre l'Irak et la détention d'armes sophistiquées vendues par les Occidentaux, faisaient de l'armée irakienne la meilleure du monde, celle-ci ayant été forgée à l'épreuve du feu réel et non seulement dans des exercices d'entraînement. Et ils le croyaient. Comme ils croyaient que des années de tranchées contre l'Iran leur donnaient une suprématie incontestable au sol contre les armées occidentales. Dès lors, ayant perdu, la personnalité paranoïde de Saddam ne pouvait trouver d'explication que dans des accusations de traîtrise et sa vindicte ira contre les Kurdes et les Chiites. On connaît la suite. Mais, fin janvier 1991, Saddam croit encore sincèrement que ses troupes invincibles.
Ce qui est sûr, aussi, c'est que les images qui sont diffusées sur les chaînes occidentales sont américaines. C'est ainsi qu'on peut s'émouvoir avec un officier américain de la disparition de 2 soldats dont une femme en passant sur la mort de centaines d'Irakiens.
On apprend ensuite qu'un avion de reconnaissance a été abattu, reprend le présentateur selon la chaîne américaine CBS. Pendant toute la guerre du golfe, la télévision française se transforme en traductrice de ses consœurs américaines.
3'25"  : on rejoint l'envoyé spécial Jean-Claude Perpère à Riyad, qui affirme avoir des informations. Très brièvement, avant de se reprendre et de s'en excuser, il rend hommage aux troupes irakiennes. Il a raison. Saddam les a envoyées à la boucherie.
Après avoir vu Roland Dumas qui dit des choses incompréhensibles, ou sans intérêt, ou plutôt sans intérêt sur le long terme, donc, incompréhensibles, on passe déjà aux brèves (7'20")  : situation dramatique en Somalie. Si ce n'était pas aussi tragique on pourrait ironiser sur le fait que la situation en Somalie est toujours dramatique  ; les commerçants corses occupent le dépôt de carburant de Bastia, ce afin de protester contre la grèves des employés de l'aéroport (allez comprendre)  ; l'OM jouera contre Bordeaux.
Après une pause, on reprend le journal (8'35"). Il était alors 19h35. Paul Amar énonce l'air grave que la guerre a dévoilé son vrai visage. En attendant, on revoit les mêmes images... des chaînes américaines. Contrairement à la première partie du journal, Élise Lucet est sur la plateau et elle a l'air très sérieux. C'est aussi qu'une femme américaine soldat a disparu. L'heure est grave. On revoit les mêmes images et le même commandant que plus tôt.
11'54"  : on retrouve M. Perpère, qui est toujours à Riyad, dans la même chemisette rose saumon.
13'35"  : on fait ensuite une revue d'armes si bien que soudain, on se croirait au salon du Bourget. Comme les images sont américaines, on fait la publicité de l'armement américain. C'est toujours ça de pris...
On passe à Israël ou à la Palestine occupée, selon le cas. On comprend mieux que ce que tente Saddam Hussein, c'est le soulèvement de tout le monde arabe, hors monarchies pétrolières, contre l'État hébreux. Koweït n'est qu'un leurre. La stratégie échouera. Comment pouvait-il en être autrement  ?
19'15"  : au nom du Jihad, le Centre culturel français d'Amman a été incendié. On a brûlé des livres.
20'36"  : manifestations à Alger en soutien à Bagdad.
21'19"  : vu la gravité de la situation, François Mitterrand nomme le fidèle Pierre Joxe ai ministère de la Défense, en remplacement de Jean-Pierre Chevènement, qui a démissionné pour protester contre la participation de la France à la coalition alliée. Et en plus, voilà « Gros Quinquin  », alias Pierre Mauroy, qui ne suit pas la ligne officielle s'agissant de l'OLP. Allez comprendre...
Les Français vident leur épargne. Les Plans Épargne Logement titrent à 9%. On rêve. Et les touristes retardent leurs vacances par crainte des attentats.
Fort heureusement, Bernard Tapie reste Président de l'OM.
29'09"  : ce journal dure exceptionnellement  ! La vie continue avec les défilés de haute couture.
Encore les brèves  : Somalie  ; Bastia  ; procès de Simone Weber  ; Michel Serres entre à l'Académie française.
Tiercé.
On passe à table  ! Il est temps.


Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010









2020