Diégèse mercredi 17 février 2021



ce travail est commencé depuis 7719 jours (3 x 31 x 83 jours
et son auteur est en vie depuis 22172 jours (22 x 23 x 241 jours)
2021

ce qui représente 34,8142% de la vie de l'auteur


hier

L'atelier du texte
demain

Table des correspondance de dates


mercredi 29 juillet 1998
13933 jours de vie (13933 est un nombre premier)


Il y a 8239 jours, soit 1177 semaines (7 x 11 x 107 jours)




Le Tour de France 1998, c'est le Tour de France du dopage et ce 29 juillet 1998, c'est le jour de la crise du dopage sur le Tour de France.
La télévision publique française interroge alors des coureurs. Il semble loyal, plus de vingt années plus tard d'examiner simultanément ce qu'ils disent alors et ce que l'on sait aujourd'hui.
  1. 1'57 : Cédric Vasseur. Le coureur a été pris en 2004 dans une affaire rocambolesque où il a d'abord été convaincu de prise de cocaïne par une analyse de ses cheveux avant qu'une analyse de l'ADN révèle que les cheveux analysés n'étaient pas les siens et que les procès-verbaux de ses interrogatoires avaient été falsifiés par la police ;
  2. 2'25" : Jacky Durand. Il a été convaincu en 2013 de dopage à cette période de sa carrière, comme le rapporte la commission d'enquête sénatoriale ;
  3. 2'35" : Pascal Chanteur. La même commission révèle que que son contrôle est litigieux ;
  4. 2'49" : Marco Pantani, qui tente de convaincre les autres coureurs de continuer la course, a gagné le Tour cette année-là et a été convaincu de dopage à l'EPO en 2013, comme d'ailleurs Jan Ullrich, le deuxième et Erik Zabel, vainqueur du classement par points ;
  5. 2'55" : Laurent Jalabert. Le sympathique nouveau Poulidor du cyclisme français sera convaincu de dopage en 2004 par analyse de son urine ;
  6. 3'20" : Bobby Julich. Il arrivera troisième du Tour et avouera en 2012 s'être dopé à l'EPO à cette époque ;
  7. 6'16" : Bjarne Riis, vainqueur du Tour en 1996, qui joue les médiateurs, avouera en 2007 s'être dopé à l'EPO, y compris lors de sa victoire du Tour de France ;
  8. 15'32" : Richard Virenque, à qui la tristesse va bien, est assisté de Maître Collard, qui fait carrière depuis au Rassemblement national. Me Collard dénonce les conditions de garde à vue en France. Il faudrait vérifier s'il a toujours cette position auprès de Mme Le Pen. Richard Virenque reproche à la police, notamment, d'avoir été ridiculisé. Il est vrai que Les Guignols de l'info sur Canal Plus populariseront le concernant l'expression fautive « à l'insu de mon plein gré », qui semble depuis avoir été adoptée par la langue au point que l'on ne sait plus, parfois, si elle est vraiment fautive.
Et pourtant, le beau Richard Virenque, des sanglots dans la voix, n'a pas tort quand il se dit victime d'un système qu'il faut entièrement revoir. Tous ces jeunes hommes au service d'intérêts financiers, publicités vivantes et colorées, avaient-ils vraiment le choix, pouvaient-ils vraiment refuser librement de se doper ?


Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010









2020