Diégèse mercredi 27 janvier 2021



ce travail est commencé depuis 7698 jours (2 x 3 x 1283 jours)
et son auteur est en vie depuis 22151 jours (17 x 1303 jours)
2021

ce qui représente 34,7524% de la vie de l'auteur


hier

L'atelier du texte
demain

Table des correspondance de dates


mardi 30 mars 1999
14177 jours de vie (14177 est un nombre premier)


Il y a 7974 jours (2 x 32 x 443 jours)




Le journal télévisé commence, comme tous les journaux de ce printemps 1999, par la guerre au Kosovo, les tractations entre les puissances et les files de réfugiés. Vers la 7e minute, le présentateur lance un reportage sur des réfugiés qui arrivent à pied en Macédoine, à une trentaine de kilomètres au nord de Skopje.
L'incident diégétique se produit vers 7'40" quand on entend, en voix off, la voix d'un homme, très désagréable, qui s'exprime en français sur un ton très pointu. On pense d'abord à un différend entre équipes de journalistes français qui se disputent les images spectaculaires de ces pauvres réfugiés kosovars en file indienne. Tout au long de la 8eminute, la voix continue, concurrençant même parfois la voix un peu compassée du commentaire. Et, à 8'29", on comprend. Le même homme répond à une proposition que l'on peut deviner et qui suggère sans doute de reporter au lendemain des prises de vue et celui-ci répond : « S'ils sont encore là... Faudrait élargir, tu vois c'est p'têtre pas mal ! ». Par cette seule interjection, les réfugiés sont devenus les figurants de la machine médiatique qui les utilise pour produire les images les plus pathétiques possibles. Dans ce cadre, ce « s'ils sont encore là. » est glaçant, car, l'expression les « animalise ». Dans un autre contexte, elle pourrait tout aussi bien concerner des oiseaux migrateurs qu'on filme sur le champ craignant qu'ils continuent leur route. Et juste avant que le correspondant de guerre ne prenne cette fois la parole depuis un poste frontière, on entend subrepticement la même voix qui dit : « alors faut que j' me pousse ». On a envie de lui répondre qu'il faut surtout qu'il disparaisse.
Ce malencontreux brouillage de la prise de son pourrait nous arrêter longtemps, tant il dit sur le cynisme de la machine médiatique. On se contentera de remarquer qu'il suffit seul à instiller un doute sur la véracité de la scène et qu'il nous aide à comprendre comment la première source de ce que l'on nomme le complotisme, ce sont les médias officiels et pas les réseaux sociaux.
Dans le récit occidental de la guerre du Kosovo, si terribles soient-ils, les massacres de la population civile sont la justification principale des bombardements de l'OTAN sur d'autres civils, et parfois sur les mêmes, bombardements qui exaspèrent une partie de l'opinion publique d'Europe de l'ouest. Et soudain on se prend à penser que les réfugiés de ce journal sont factices, avant de repousser vite cette idée quasiment négationniste.


Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010









2020