Diégèse mardi 6 juillet 2021



ce travail est commencé depuis 7858 jours (2 x 3229 jours)
et son auteur est en vie depuis 22311 jours (32 x 37 x 67 jours)
2021

ce qui représente 35,2203% de la vie de l'auteur


hier

L'atelier du texte
demain

Table des correspondance de dates


mardi 10 janvier 1995
12637 jours de vie (12637 est un nombre premier)


Il y a 9674 jours (1382 semaines, 2 x 7 x 691 jours)



Ce 10 janvier 1995, l'angle éditorial du journal télévisé de 20 heures de la chaîne publique est la mort, plus ou moins violente, de jeunes et de moins jeunes.
C'est tout d'abord une mère qui abat son fils toxicomane violent à Aubagne. On notera, mesquinement, que la mère au début du reportage a 55 ans, puis 62 ans quand elle est déférée au Parquet. Vieillissement prématuré sans doute à la suite des événements dramatiques.
Moins jeune, le Père Jean Struillou né le 23 novembre 1928 à Douarnenez, retrouvé criblé de balle dans sa sacristie de l'église Saint-Gabriel du vingtième arrondissement de Paris. Rien à voir avec un attentat islamiste. L'enquête montrera que le meurtrier est un marginal délinquant, Pascal Delcourt, 25 ans au moment des faits et que le crime était crapuleux.
Deux jeunes originaires de La Courneuve risquent la peine de mort au Maroc pour avoir participé à un attentat contre des touristes espagnols dans un hôtel de Marrakech. Ils seront condamnés à mort le 30 janvier de la même année. Quinze ans plus tard, on saura qu'ils étaient manipulés par les services secrets algériens. On interroge un père désabusé. On crée un Conseil du culture musulman assorti d'une charte. Dans quelques mois, les attentats islamistes sur le sol français, dans le RER, vont bouleverser tout cela, durablement.
Procès en Corse des responsables de la catastrophe des tribunes de Furiani. C'était en 1992 et l'effondrement avait causé une vingtaine de morts, dont des journalistes et plus de 2500 blessés. Après appel, seul le constructeur de la tribune sera condamné à de la prison ferme.
13'54", la télévision se fait le relai complaisant de Renault et c'est ainsi que l'on visionne un publireportage sur l'embauche de jeunes et de retraite anticipée de plus âgés. Le directeur des ressources humaines de la firme s'exprime devant un Dubuffet, sans doute issu de la collection de Renault constituée par Jean Hamon. On apprend cependant à la fin du reportage que l'on attend chez Renault 1700 suppressions d'emplois.
Après avoir salué la très faible inflation en France en 1994, on continue en ce début d'année par l'augmentation des carburants, en y insistant bien, comme pour faire mieux râler les foyers. Il n'y a pas encore de gilets jaunes. Comme il se doit, on va en Belgique où les frontaliers font le plein. C'est moins intéressant, bien sûr, si l'on habite à Brest ou même à Paris. Il faudrait pouvoir compter sur 20 ou 30 années combien de reportages ont été diffusés à la télévision sur le prix des carburants et l'éternelle comparaison avec les pays voisins. C'est un sujet qui marche toujours...
Les Russes pleurent leurs morts en Tchétchénie (20'36"). Malheureusement, on sait que ce n'est pas fini... C'est d'ailleurs ce que dit le reportage en montrant de très jeunes soldats.
La plupart des opposants au régime militaire algérien, y compris le Front Islamique du Salut, sont à Rome. Pourquoi Rome ? On ne le saura pas. En revanche, on saura que cela ne suffira pas à ramener la paix cette année-là.
On avait oublié qu'en 1995, Jack Lang se serait bien vu le candidat de la gauche à l'élection présidentielle. On se souvient aussi, du coup, qu'en 2001, il se serait bien vu candidat à la mairie de Paris à la place de Bertrand Delanoë. On sait que ce sera Lionel Jospin, le candidat et que Jean-François Hory n'ira pas jusqu'au bout au regard du faible pourcentage d'intentions de vote (25'37"). Grandes manœuvres donc. Ah, qui est en bout de table avec Henri Emmanuelli pour parler avec Bernard Tapie (26'36") ? Sans nul doute possible, Jean-Luc Mélenchon. Quant à celui qui, l'air sombre, sort de Matignon avec le Premier Ministre, c'est François Fillon (27'58"). Édouard Balladur, au zénith dans les sondages, annoncera prochainement sa candidature. Et celui qui le marque à la culotte (29'18") dans la foule des jours de fête à Matignon, c'est bien sûr le petit Sarkozy. Chirac est chez les Debré - comprenez : à Tours - et pense déjà à supprimer le service militaire.
Reportage sur le bruit à Orly. On apprend au détour d'une phrase que le couple bien mis qui est interrogé a fait construire il y a 40 ans le pavillon où ils sont nés. Comprenne qui pourra.
On passe enfin au sport. Bientôt la fin.
36'40", Isabelle Adjani est enceinte de son second enfant, nous apprend Bruno Masure.
Camilla divorce. On connaît la suite aussi.
Fin du journal (37'20") avec le film Le Péril jeune de Cédric Klapisch. On y voit le tout jeune Romain Duris, qui avait beaucoup de cheveux.
Météo. Fin de ce journal. Au dodo !






2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010









2020