Diégèse vendredi 14 mai 2021



ce travail est commencé depuis 7805 jours (5 x 7 x 223 jours)
et son auteur est en vie depuis 22258 jours (2 x 31 x 359 jours)
2021

ce qui représente 35,0660% de la vie de l'auteur
mille cent quinze semaines d'écriture

hier

L'atelier du texte demain

Table des correspondances


mardi 14 mai 1996
13127 jours de vie (13127 est un nombre premier)


Il y a 9131 jours (23 x 97 jours)




Il y a 25 ans, exactement, Monsieur et Madame Chirac, nous annonce Daniel Bilalian, sont en Angleterre pour rencontrer la reine. Il le dit avec une forme de gourmandise qui mériterait à elle seule des pages d'analyse. Que garder de cette visite ? Que la correspondante de la télévision française, Véronique Saint-Olive, a un bustier qui fait le V de la victoire ? L'air fatigué des vieux Anglais après tant d'années de thatcherisme continué par M. Major ? La stupidité des Français interrogés ce jour-là ? Bon, on a vu la reine et Madame Chirac avec un chapeau. Retour en France (3'40").
Séance budgétaire à l'Assemblée. Alain Juppé révise quand Jacques Toubon n'arrête pas de lui parler. Dans les couloirs du Palais Bourbon : Nicolas Sarkozy. Il doit réviser aussi pour dans quelques années. Ségolène Royale, très en beauté, révise aussi.
Du coup, qui prend ? Les fonctionnaires qui font « de la mauvaise graisse », selon Monsieur Juppé. Car, on sait bien que quand quelque chose ne va pas dans ce pays, c'est leur faute et d'ailleurs, il n'y a qu'à supprimer l'ENA pour que ça aille mieux. Au fait, c'est un autre anniversaire. C'est un 14 mai, en 2017, qu'Emmanuel Macron a été élu Président de la République. Il faudra vérifier s'il a vu la reine. En 2020, il a été reçu par le Prince Charles, mais a eu droit à une conversation téléphonique. Peut mieux faire.
Mais voilà Françoise Laborde à l'Assemblée, qui va nous expliquer (7'29"). Tiens, elle a la même tenue que quelques jours plus tard, le 3 juin 1996, pour la baisse des impôts. C'est bien la preuve qu'il ne faut pas toucher aux déductions fiscales des journalistes. Sinon, il y a bien une autre solution pour trouver de l'argent : supprimer la Corse (9'01"). Mais, on extrapole. Rien de tel, même de manière subliminale dans ce JT.
Nouvelle interstitielle, c'est à dire sans image : le Front national appelle à voter contre la droite, c'est à dire pour la gauche, au second tour des élections municipales à Béthune. Il y a beaucoup à dire sur ces nouvelles interstitielles, sur lesquelles on passe souvent trop vite. Ce sont elles qui distillent, l'air de rien, une petite musique. On y sera plus attentif.
Quant à Marion Barry, qui est un homme et qui fume du crack, il restera maire de Washington jusqu'en 1999, la fin de son mandat. Il mourra en 2014 à 78 ans.
On passe rapidement sur une tornade qui a fait 400 morts au Bangladesh pour aller vite à Bédarieux; qui contrairement à ce que l'on pourrait croire, n'est pas en Bretagne mais dans l'Hérault, où la mairie a eu la mauvaise idée de garder une photo de Madame Alexandre quand elle est venue faire refaire ses papiers d'identité. L'heure est grave (13'42"). À la manière dont on s'attarde sur cet épisode qui n'en est pas un, on pourrait parier qu'il s'agit d'une municipalité de gauche. C'est en effet le cas. Bédarieux vote à gauche depuis 1947.
Et comme on a le sens de l'avenir, on va chez Mercedes qui a inventé le moteur à vapeur (15'54"). Comme le disait quelques instant plus tôt un habitant débonnaire de Bédarieux : il y a des gens qui ont vraiment du temps à perdre. Puis, on va réparer, de nuit, la ligne de TGV Paris-Lyon (17'29"). Ce JT n'a rien à dire ? Si. On organise une semaine du pain (19'08") et la baguette n'est plus ce qu'elle était, sauf chez Thierry Meunier qui sera « Meilleur ouvrier de France (MOF) » en 1997 et ses boulangeries de Boulogne-Billancourt vont bien. On ne sait pas si cette publicité à 20 heures aura contribué à sa réussite. Pierre Gagnaire (21'20"), restaurateur de Saint-Étienne, ferme son restaurant. On parierait que c'est à cause des charges... ces charges dont on vous a dit qu'il faut les baisser en début de journal. Non, c'est seulement que la Ville (alors de gauche) de Saint-Étienne l'a laissé tomber. Que l'on ne s'inquiète pas pour lui. Comme le prédit le JT, il rebondira à Paris rue Balzac, puis rue du Bac, puis à Londres, à Tokyo, à Las-Vegas, à Hong-Kong et même à Dubaï en 2018. Comme quoi les banques ont fini par le suivre... On enquêtera.
Et quand ça veut pas, ça veut pas... on va fêter (22'41") le 20e anniversaire du loto. Il faut bien vendre un peu de rêve. On passe au foot. Alain Afflelou quittera bien la présidence des Girondins de Bordeaux. Lui aussi rebondira. Zidane a 23 ans. Nostalgie. Du coup, le monteur en bégaye et on entendra deux fois la même séquence en fin de reportage : « l'année Zidane, peut-être ». Assurément et 1998 aussi.
Puis, Jean-Pierre Elkabbach va à Canossa à cause des contrats mirobolants de Jean-Claude Delarue. Cela lui coûtera sa présidence de France Télévision, mais, on le sait, ne mettra pas pour autant fin à sa carrière dans les médias. En 2017, Vincent Bolloré le nommera, à 79 ans, à CNews. Elkabbach ne s'est jamais tu et n'a jamais cessé de servir la droite.
Al Pacino est à Cannes pour son premier film. Grand bien lui fasse (31'19"). Il est habillé comme Nicolas Sarkozy (33'44"). Folie au tiercé. Lorenzo fait des cascades sur chevaux en Camargue. En 2021, lui aussi sortira son premier film.
Bon, c'est enfin fini. Au dodo.


Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010









2020