Diégèse dimanche 30 mai 2021



ce travail est commencé depuis 7821 jours (32 x 11 x 79 jours)
et son auteur est en vie depuis 22274 jours (2 x 7 x 37 x 43 jours)
2021

ce qui représente 35,1127% de la vie de l'auteur
trois mille cent quatre-vingt-deux semaines de vie

hier

L'atelier du texte demain

Table des correspondances


lundi 18 décembre 1995
12979 jours de vie (12979 est un nombre premier)


Il y a 9295 jours



En ce 18 décembre 1995, les transports publics reprennent après 20 jours de grève, qui ont semblé une éternité. Reportages convenus à la SNCF et dans le métro, puis à la gare de Lyon (2'53"). C'est un peu comme après un confinement, qui semble donc, à l'aune de ce qui est vécu depuis mars 2020, somme toute, bref. À Marseille (4'53"), on joue les prolongations. On s'arrêtera sur le résumé que fait ce journal du plan initial de réforme de la protection sociale et celui qui, finalement, s'appliquera et l'on verra, qu'à peu de choses près, le mouvement de 1995 a servi à repousser les mesures et non à les abandonner. Il faut dire que malgré l'alternance de 1997 à 2002, il n'y aura plus eu depuis que des gouvernements de droite, ou de droite maquillée, pour lesquels le terme« réforme » signifie « économie » ou encore « productivité » ; « rentabilité ».
8'21" : Sommet social à Matignon le jeudi suivant. On passe. On a déjà vu ça hier. On ira à Bordeaux, ce qui est systématiquement le cas et justifié, le Premier Ministre étant le maire de la Ville. Pendant ce temps-là, on légifèrera par ordonnances. Ce sera toujours ça de pris.
Qu'en dit Lionel Jospin (13'59") depuis le siège du Parti Socialiste ? Il annonce en fait son programme de 1997 : diminution de la durée du temps de travail ; conférence nationale sur les salaires. La réforme, c'est le progrès, nous dit M. Jospin. Comme toujours, Bruno Masure trouve qu'il est trop long. On remarquera cependant qu'en dialecticien et rhéteur chevronné, Lionel Jospin impose ses réponses quelles que soient les questions posées.
Après les inondations dans le sud-ouest de la France, ce sont les élections législatives en Russie où, malgré les explications patientes du journaliste, on peine à comprendre ce dont il s'agit. On peut cependant distinguer un message subliminal en toute fin du reportage (24'28") : le représentant du parti de la pomme (on se souvient de la campagne de Jacques Chirac), affirme que s'il ne parvient pas à réformer le pays les communistes et l'extrême-droit parviendront au pouvoir. On a envie de lui demander s'il pense que c'est la même chose en France. Quant à la pomme et Jacques Chirac, on verra ça plus tard, c'est à dire plus tôt dans la chronologie de 1995.
On tue des directeurs d'école au couteau en Grande-Bretagne. Fait divers terrible, mais fait divers. Plus intéressant à 27'10", le reportage qui annonce qu'un patient américain, militant, malade du SIDA, a reçu des cellules souches issues d'un babouin dans l'espoir d'améliorer la thérapeutique du SIDA. Il est mort le 9 octobre 2006 d'un cancer, informe le New-York Times. Les cellules du babouin ont rapidement disparu de son organisme.
On apprendra ensuite que le Père Noël n'existe pas, puisqu'ils sont légion (29'22"). Mais, Julie (31'01") a tout compris. Le Père Noël existe, même s'il n'existe pas et c'est cela qui est bien. Toutes ces effigies publicitaires n'y pourront rien.
31'20" publireportage sur le ski.
Ce qui frappe, c'est la structure stable des journaux télévisés. Ce que dans la presse, on appelle « marronnier » et qui est saisonnier se joue à la télévision sur un rythme beaucoup plus soutenu et surtout répétitif. Par exemple, les reportages sur les difficultés des stations de sport d'hiver liées aux grèves de novembre et décembre 1995 sont présentes pratiquement dans tous les journaux télévisés du soir alors même que cela ne concerne qu'une minorité de personnes. Football. Chats qui chantent. Au dodo. C'est fini.






2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010









2020