Diégèse dimanche 14 novembre 2021



ce travail est commencé depuis 7989 jours (3 x 2663 jours)
et son auteur est en vie depuis 22442 jours (2 x 72 x 229 jours)
2021

ce qui représente 35,5984% de la vie de l'auteur
trois mille deux cent six semaines de vie

hier

L'atelier du texte
demain

Table des correspondance de dates


samedi 14 septembre 1991
11423 jours de vie (11423 est un nombre premier)


Il y a 11019 jours (3 x 3673 jours)




Ce journal télévisé du 14 septembre 1991 commence par une mesure bien raciste et xénophobe du maire de la commune de Hautmont, dans le département du Nord. Le maire se nomme Joël Wilmotte, élu en 1989, il sera réélu au premier tour aux élections suivantes, jusqu'en 2020, où son fils Stéphane Wilmotte, sans doute écœuré de son père fascisant (ce sont des choses qui arrivent dans les meilleurs familles), le battra avec le soutien de la France Insoumise. Le fils, cependant, est aussi à droite, mais moins, apparemment. Le père a le surnom dans le canton de « tourne-veston ». Il avait été socialiste dans les années 1980, quand les socialistes étaient anti-communistes. Quel imbroglio ! Mais il est intéressant de constater que le journaliste, dans le reportage qui relate l'affaire, fait lui-même, insidieusement, l'amalgame entre chômage et immigration. Le venin est distillé ainsi chaque soir depuis plus de 30 ans. Et ensuite, on a des clowns au premier tour des élections présidentielles, en attendant de les avoir comme présidente ou président. En 1968, les insurgés affirmaient que la police parlait à la télévision tous les jours à 20 heures. En fait, tous les jours, et même en continu sur certaines chaînes, c'est le grand capital, la xénophobie, le racisme et surtout la bêtise qui parlent, propulsant un affreux en tête, ou presque, des sondages. Et pendant ce temps-là, l'opposition vocifère au lieu de travailler.
On passe. Incroyable cependant comme un journal télévisé de plus de 30 ans peut mettre en colère !
Sans transition on passe à la fête de l'Huma, où l'on vend, c'est bien normal, des exemplaire du journal l'Humanité et des adhésions au Parti. Georges Marchais fait face à son opposition interne, notamment menée par Anicet Le Pors, dont on se souvient pour avoir fait passer, quand il était ministre, des mesures de titularisation des précaires dans la fonction publique ainsi que des mesures de promotion par concours interne dont on a pu bénéficier. Il a 90 ans. On lui souhaite longue vie. C'est un honnête homme qui mérite la reconnaissance de la Patrie.
On entend ensuite Roland Leroy, le directeur de l'Huma (4'22"). Il est interrogé aussi par Arlette Chabot. La méta-question, en fait, est : « Comment peut-on encore être communiste après la chute du Mur de Berlin et le démantèlement de l'Empire soviétique ? ». La réponse de M. Leroy est claire et simple. Elle est aussi juste : « Le PCF n'est plus stalinien ni post stalinien (il ne le dit pas comme ça) depuis le 22e Congrès ». C'était à l'Île-Saint-Denis en 1976. Arlette Chabot reprend sa question et a droit à une leçon d'histoire des luttes de libération depuis Spartacus. On a placé des jeunes derrière le directeur de l'Huma, sans doute pour montrer que le PCF n'était pas un parti uniquement constitué de vieux fonctionnaires et d'agents d'entreprises publiques. Il n'y a que de jeunes hommes et ils commencent à s'impatienter. Mais Leroy est très bon : « Le communisme est une grande idée française et les régimes communistes qui s'écroulent n'étaient pas communistes. » Comme quoi, la dialectique ! Interrogé sur Cuba, Leroy est encore meilleur.
Et on passe directement (8'16"), l'occasion est trop belle, à Georges Boudarel, ancien communiste, qui avait rejoint le Viet Minh pour lutter contre le colonialisme et qui est accusé de crimes contre l'humanité (pas le journal). On l'a déjà vu sur le plateau du JT le 21 novembre 1991, c'est à dire le 6 novembre 2021. En termes alambiqués, l'avocat des parties civiles, Jean-Marc Varaut, livre sans ambages une sorte de mot d'ordre dissimulé : communisme = nazisme. L'homme a été royaliste, il a dirigé le journal de l'Action française et il est farouchement anti-communiste, même s'il a été un temps associé à Roland Dumas. Il a été l'avocat de Maurice Papon, mais aussi du mercenaire Bob Denard, de Jacques Médecin ou encore du truand Crozemarie qui a détourné les dons pour la recherche contre le cancer. Et c'est du cancer que l'avocat est mort en 2005. On espère qu'il s'amuse bien avec cette bande de salopards. Christine Boutin, très proche de lui, prie pour eux.
À Saint-Sébastien-sur-Loire, le jeune maire socialiste s'est suicidé. On a vu le 28 octobre 1991, c'est à dire le 10 novembre 2021, qu'il sera remplacé par sa femme. La presse fait figure d'accusée. Pierre Bérégovoy ne s'est pas encore suicidé. François Mitterrand dira qu'il avait été livré aux chiens. On sera le 1er mai 1993.
On attend la montée des agriculteurs à Paris et, en attendant, ils embêtent Édith Cresson à Châtellerault et Michel Charasse à Aurillac (11'31"). Cela semble beaucoup amuser le présentateur. Édith Cresson dialogue. Charasse remonte dans son hélicoptère. Deux styles. On entend dans la bouche de la journaliste cette phrase incroyable : « Monsieur Charasse est parti avec dans la poche le milliard de centimes qu'il était venu leur apporter (aux agriculteurs)... » !!! Comme si les choses se passaient comme cela !
12'57 : on passe à la Yougoslavie (comme on dit encore pour quelques semaines). Les bombardements ont commencé depuis quelque temps déjà. On se rend à Osijek , à l'est de la Croatie, en Slavonie.  Ce seront les Serbes qui seront les grands perdants de l'offensive qu'ils ont lancée. Ils représentaient alors 22% de la population de la ville. 4 ans plus tard, ils n'en représenteront plus que 5%, forcés de s'exiler après leurs exactions, ou plutôt après les exactions des Serbes de Serbie sous les couleurs de l'armée fédérale.
15'43" : fort heureusement, il n'y a pas que la Yougoslavie. Il y a aussi l'Afrique du Sud où la fin de l'apartheid approche. Au Koweit, on fore de nouveau des puits de pétrole (17'23"). On rappellera que c'étaient 700 puits qui avaient été incendiés, brulant jour et nuit.
18'37" : tour de France de l'actualité. conflit avec les mineurs de fond en Moselle qui ont saccagé les installations minières ; les pêcheurs normands bloquent le port du Havre ; et aussi à Ouistreham ; dernier jour du congrès des communicants à Deauville.
On passe au sport. Tennis, puis au mariage de l'astrologue de Madame Soleil, 78 ans. Il est temps de passer à table.


Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010









2020