Diégèse dimanche 21 novembre 2021



ce travail est commencé depuis 7996 jours (22 x 1999 jours)
et son auteur est en vie depuis 22449 jours (3 x 7 x 1069 jours)
2021

ce qui représente 35,6185% de la vie de l'auteur
trois mille deux cent sept semaines de vie

hier

L'atelier du texte
demain

Table des correspondance de dates


jeudi 4 juillet 1991
11351 jours de vie (11351 est un nombre premier)


Il y a 11098 jours (2 x 31 x 179 jours)




C'est le 4 juillet 1991 et les Serbes et les Croates se cherchent noise et même davantage. Le bilan s'élève à 50 morts et à 230 blessés. On se plaît à penser qu'ils en restassent là. Des femmes essayent de s'interposer. C'est courageux et même héroïque, mais elles n'y parviendront pas. Sauf à engager une recherche sur la dislocation de la Yougoslavie et connaissant les horreurs qui égrèneront la fin du siècle dans les Balkans, on peut passer. Au hasard des prises de position européennes, on rencontre Nicole Fontaine, qui défend le fédéralisme européen. Alors députée, elle sera présidente du Parlement européen de 2004 à 2009. Elle mourra en 2018, des suites d'une longue maladie. Quant à Élise Lucet, elle a une curieuse veste très épaulée qu'elle a sortie de sa garde-robe des années 1980. Au détour d'un reportage en Allemagne, on se rappelle que la France, plus longtemps que l'Allemagne, est restée du côté de la Yougoslavie fédérale et donc serbe plutôt que de défendre la liberté des peuples slovène et croate à disposer d'eux-mêmes. Le sens de l'histoire de la Mitterrandie, en 1991, n'était pas au mieux de sa forme, comme on l'a déjà vu lors du putsch raté à Moscou.
La suite du journal est d'ailleurs consacrée à Édouard Chevardnadzé (8'18"), l'ancien ministre des affaires étrangères de Gorbatchev, qui vient de quitter le Parti communiste et que les occidentaux ont toujours présenté sous un bon jour. Il sera un Président de la Géorgie assez impitoyable et mourra en 2014. Costumes gris ou costumes noirs selon les circonstances, le reportage montre que la politique en Union soviétique est une affaire d'hommes. Pas une femme.
Retour en France (9'35") : les indices économiques sont au rouge. Chômage en hausse, investissements en baisse, ainsi que le pouvoir d'achat. Embellie attendue en 1992. Les viticulteurs sont en colère. Les harkis aussi, notamment dans la cité des Oliviers de Narbonne. On l'a vu hier. Sans surprise, les Villes françaises sont fortement endettées. Avignon est montrée du doigt. Le maire est alors socialiste. On cite aussi Dunkerque, dont le maire est socialiste et Angoulême, dont le maire est socialiste. Il n'y a que Cannes qui soit une ville de droite. Pour autant, le reportage est assez équilibré, mais c'est subliminalement qu'il est partial.
15'04" : les centristes sont mis à mal par la politique d'ouverture de Mitterrand. Jean-Pierre Soisson s'imagine autrement que ce qu'il sera, c'est à dire un temps peu regardant sur l'origine des voix qui le soutiennent, notamment lors des élections régionales. La majorité des centristes s'ancre à droite et l'on voit quelques futurs ministres. Raymond Barre, à son habitude, fait de la résistance. C'est d'ailleurs incroyable de constater combien, à mesure que le temps passe, la liberté de pensée et de parole de l'ancien Premier Ministre de Giscard semble sympathique.
16'56" : sur fond d'affaire Diouri, la librairie des éditions L'Harmattan a été saccagée la nuit précédente. On a un peu oublié Moumen Diouri, mort à Rabat en 2012, opposant historique au roi du Maroc, exilé en France depuis 1971. C'est que le 20 juin 1991, il a été expulsé vers le Gabon par François Mitterrand... qui décidément a perdu son flair. Surtout que cette expulsion n'a pas été du goût de tout le monde à gauche et on peut le comprendre.
Suit un reportage sur l'Examen Spécial d'Entrée à l'Université (18'05") qui permet à de non-bacheliers ayant eu un emploi pendant deux ans ou ayant plus de 24 ans de suivre des études supérieures diplômantes.
On passe aux brèves (20'00") : accident d'autocar sur l'A36  ; blocage du trafic ferroviaire à Angoulême ; vente des propriétés du Val de Loire de l'empereur Bokassa ; des élus locaux se mettent en cage pour protester contre la fermeture d'un zoo. C'est anecdotique mais l'image est plaisante.
On finit le journal avec la ratification par les États-Unis du traité protégeant l'Antarctique de toute exploitation minière jusqu'en 2041. Cela ne le protègera cependant pas de la fonte des glaces.
C'est le sport : les Français ont perdu à Wimbledon ; Formule 1 à Magnicourt et rappel de l'histoire mythique du circuit nivernais. Météo. On peut passer à table !


Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010









2020