Diégèse dimanche 28 novembre 2021



ce travail est commencé depuis 8003 jours (53 x 151 jours)
et son auteur est en vie depuis 22456 jours (23 x 7 x 401 jours)
2021

ce qui représente 35,6386% de la vie de l'auteur
trois mille deux cent huit semaines de vie

hier

L'atelier du texte
demain

Table des correspondance de dates


mardi 23 avril 1991
11279 jours de vie (11279 est un nombre premier)


Il y a 11177 jours (11177 est un nombre premier)




C'est le 23 avril 1991. Paul Amar commence par le tennis et la défaite de Björn Borg. C'est aussi qu'il n'est plus tout jeune, le Suédois au bandana. Né en 1956, il a alors 35 ans, ce qui, pour un joueur de tennis international est canonique. Il avait gagné son premier tournoi à Roland Garros en 1974. On passe ensuite à Guy Forget qui joue contre le jeune Haarhuis, qu'il battra 7/5 ; 6/4, avant de s'incliner contre Prpic 6/2 ; 6/0. On passe à autre chose ?
3'16" : on passe à l'affaire Urba. La bête bouge encore. L'opposition de droite réclame la dissolution de l'Assemblée national. Elle l'obtiendra en 1997, le problème étant qu'entre-temps, elle sera devenue la majorité. On attend avec impatience l'analyse d'Arlette Chabot, qui, ce soir-là, a une drôle de coiffure (5'26"). Tout cela sent la fin pour Michel Rocard. Arlette Chabot prédit un remaniement. Elle aura raison et l'on verra la nomination d'Édith Cresson et une politique d'ouverture à droite qui n'empêchera pas le désastre électoral pour la gauche de 1993, puis l'élection de Jacques Chirac en 1995. En attendant, même le Sénat s'énerve. Georges Kiejman, alors ministre de la Justice, est bien à la peine pour faire passer dans cette ambiance sa réforme du Code pénal.
8'26" : séquence didactique sur le projet de loi : alourdissement des peines pour certains crimes, notamment le trafic de stupéfiants ; pour le viol ; pour les infractions au Code de la route... Prise en compte des violences conjugales en tant que délit ; peines de prison pour les marchands de sommeil et les employeurs de travailleurs clandestins et meilleure protection des mineurs. On le voit, cette réforme du Code pénal n'a rien de particulièrement laxiste et la droite pourrait la voter sans difficulté, si elle n'était pas aussi pressée de faire tomber le vieux monarque qui occupe le palais de l'Élysée depuis 10 années.
Mais, il n'y a pas qu'à Paris qu'on s'énerve. La fébrilité gagne même Lyon. Au hasard des plans (à moins que ce ne soit pas tout à fait un hasard), on voit le jeune Gérard Collomb, déjà présent comme conseiller municipal d'opposition. Il n'a alors que 46 ans. On voit bien que la gauche n'a pas l'intention de payer seule les affaires. Et ce sera bientôt Michel Noir, mal gré qu'il en ait, puis Carignon et tout cela se terminera par une loi d'amnistie.
Pour l'heure, au Mans, le « petit » juge Thierry Jean-Pierre, celui qui quittera ensuite la magistrature pour entamer une carrière politique très à droite, tout en continuant cependant à se battre pour que la vérité soit dévoilée sur les Frégates vendues à Taïwan ou sur le réseau Échelon. Il ne mourra pas assassiné, mais d'un cancer à 50 ans en 2005.
Après toutes ces émotions, on va faire un petit tour au Conseil économique et social, qui n'est pas encore environnemental. Il vient de remettre un rapport au Président de la République, ce qui est fort bien. Tiens ! 14'09" : Harlem Désir, conseiller, qui vient expliquer que ce n'est pas une sinécure. Peut-être que non. Mais les nominations ne sont pas toutes sans complaisance.
14'47" : on passe aux retraites. Le sujet est ce soir consacré aux femmes sans revenus de retraite personnelle, touchant la moitié de la pension dite de réversion de leur mari. On aimerait bien, trente ans après, que la situation se soit nettement améliorée.
On passe aux Kurdes (17'15") qui hésitent, déjà, à rentrer chez eux. On l'a vu hier, c'est à dire le premier mai 1991.
On approche de la fin du journal avec le procès à Toulouse de 4 parachutistes violeurs et tueurs pour lesquels le juge réclame la prison à vie. Et qui voit-on, avec une crinière impressionnante et défenseur de l'un des accusés : Maître Dupont-Moretti. Le journaliste salue son talent, qu'il semble même regretter.
20'04" : les viticulteurs sont sinistrés, même dans le Var, car le gel a sévi.
On finit par le football et l'OM. Leur entraîneur est belge. Paul Amar ironise. Météo. On peut passer à table.


Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010









2020