Diégèse mercredi premier septembre 2021



ce travail est commencé depuis 7915 jours (5 x 1583 jours)
et son auteur est en vie depuis 22368 jours (25 x 3 x 233 jours)
2021

ce qui représente 35,3854% de la vie de l'auteur


hier

L'atelier du texte
demain

Table des correspondance de dates


mardi 10 août 1993
12119 jours de vie (12119 est un nombre premier)


Il y a 10249 jours (37 x 277 jours)




C'est l'été et, en ce 10 août 1993, des touristes français enlevés par des Kurdes en Turquie sont libérés. Paul Amar est content. Un des otages est en direct depuis Ankara. On nous présente l'un des otages, le doyen, 66 ans. Il n'a visiblement rien à dire, épuisé qu'il est par cette journée de liesse après une détention sportive. Il se contente donc de banalités. L'interview est pénible et dure trop longtemps. Il y aurait une analyse particulière à faire sur ces interviews de personnes propulsées dans l'actualité où le journaliste fait les réponses à la place de la personne interrogée. Question :« vous ressentez une intense satisfaction.  » Réponse : « Oui. » On aura une pensée pour M. Haron, ce professeur d'Angers torturé par Paul Amar à la télévision ce soir-là, mort en 2017, si l'on en croit les sites internet spécialisés dans les avis de décès et à qui les Kurdes indépendantistes n'avaient pas fait grand mal.
Et Paul Amar continue : les avions de l'OTAN sont prêts à frapper les positions serbes en Bosnie. On a le temps... Le premier raid aérien de l'OTAN se déroulera le 10 avril 1994. On a le temps de regarder les paysages bosniaques et l'on se dit que s'il fallait filmer une reconstitution, on pourrait le faire en Provence sans grande difficulté.
On ne s'attardera pas sur la polémique que l'évacuation de la petite Irma, gravement blessée, a suscitée. Elle est morte de septicémie le 1er avril 1995 après 20 mois de soins intensifs. Sa mère était morte dans le bombardement. Les images de la fillette sur son brancard sont d'une rare impudeur médiatique.
On joue à se faire peur sur un possible report du passage à la monnaie unique, qui s'appelle encore « ÉCU ». Sauf pour admirer le vert de la robe de Margaret Thatcher magnifié par les transferts successifs sur des supports vidéo oubliés, on peut passer. On le sait, le passage à l'euro s'effectuera comme prévu le 1er janvier 1999.
C'est le mois d'août : crise des pêches et quand ce ne sont pas les pêches, ce sont les tomates. Chaque été, cela recommence, sauf les années de sécheresse où la problématique s'inverse. Au moins, désormais, le cours des fruits et légumes en Europe n'est plus impacté par la dévaluation de la lire et de la peseta.
Jean-Paul II va au pays du reggae. On passe aussi. Les images sont trop mauvaises.
21'50" : grave, Paul Amar annonce que l'on va pouvoir visionner un film dans lequel on voit une chute mortelle. On ne la voit pas vraiment et tant mieux. On voit en revanche le commandant de gendarmerie Laurent Timothée, qui avait été grièvement blessé en Nouvelle Calédonie dans l'assaut de la grotte d'Ouvéa. C'était en 1988, pendant la première cohabitation.
Incendie de forêt à Montpellier et en Sardaigne où, comme en Corse, les incendies sont criminels. En Sardaigne, on rencontrerait même des pompiers pyromanes.
Francis Heaulme arrive au Palais de justice de Metz (25'01"). On enchaîne par une affaire de prostitution de luxe à Hollywood (26'45"). Heidi Fleiss, la mère-maquerelle, sera condamnée à 37 mois de prison, en fera 21, s'installera à sa sortie dans le Nevada et continuera, sporadiquement, à faire parler d'elle.
On part dans le Val de Loire (27'50") où les ingénieurs ont imaginé pouvoir faire passer une autoroute sous les fenêtres du château de Langeais. Ce sera Michel Barnier, alors ministre de l'Environnement, qui, au mois de novembre 1993, sauvera la Loire et le paysage en remettant en cause le tracé. On voit clairement aujourd'hui que l'autoroute A85 évite Langeais comme, plus à l'ouest, elle évite Saumur avant de se connecter à l'A11 au sud de l'aéroport d'Angers. C'est donc que c'était possible.
C'est la fin du journal avec l'annonce d'un film avec Pierre Palmade (29'52") alors au sommet de sa gloire médiatique et qui n'a pas encore fait son « coming out ». Le film « Je t'aime quand même » n'est pas resté dans toutes les mémoires. On va ensuite au festival de musique celte.
C'est fini. Météo. Au dodo !


Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010









2020