Diégèse mercredi 29 septembre 2021



ce travail est commencé depuis 7943 jours (132 x 47 jours)
et son auteur est en vie depuis 22396 jours (22 x 11 x 509 jours)
2021

ce qui représente 35,4662% de la vie de l'auteur


hier

L'atelier du texte
demain

Table des correspondance de dates


lundi 21 décembre 1992
11887 jours de vie (11887 est un nombre premier)


Il y a 10509 jours (3 x 31 x 113 jours)




Le dossier spécial de ce « Soir 3 » du 21 décembre 1992 sera sur la drogue. Mais, auparavant, la journaliste, Catherine Matausch, se demande si les élections en Serbie ont été truquées. On apprend de sa notice biographique qu'elle est née à Brignoles dans le Var. Elle n'a cependant aucun accent du Sud. On voit le jeune Nicolas Sarkozy et, pour une fois, on est d'accord avec lui : qui peut vraiment douter de la fraude électorale en Serbie. Certes, Sarkozy en fait un argument anti-communiste. On pourrait lui rétorquer que la droite française a toujours été pro-Serbe.
Mais, on ne s'attarde pas, car un DC 10 s'est écrasé au Portugal. Mauvaises conditions météorologiques et peut-être erreur de pilotage.
Sans transition, on passe à des émeutes à Béziers à la suite de la mort d'un jeune Marocain au cours de son interpellation par les CRS.
Et toujours sans transition, des Palestiniens sont coincés entre Israël et le Liban. On sait que la situation sera tellement intenable qu'Israël les autorisera à revenir.
Honecker, l'ex-dirigeant d'Allemagne de l'Est, est en prison. On sait que son procès sera arrêté pour raison de santé.
On a saisi de la drogue à l'est : transition pour le dossier du soir (4'25"). La Gauche, qui sent l'opinion se droitiser, par la voix de Paul Quilès, ministre de l'Intérieur, joue le tout répressif.
La journaliste interroge le commissaire Broussard : « Un toxicomane sur deux est séropositif », dit-elle (6'04"). L'accroche est délétère. Ce que le juriste de service ce soir-là ne manque pas de souligner tout en pointant les incohérences gouvernementales. Quand la gauche joue à la droite, elle est sûre de perdre. C'est une équation jamais démentie.
Il faut sans doute rappeler que le commissaire Broussard, en 1992, est connu du grand-public sous le nom de « super flic », comme étant celui qui, notamment, a commandé les forces de police lors de l'arrestation de Mesrine en novembre 1979, arrestation fatale à celui qui était alors considéré comme l' « ennemi public numéro 1 ».
Le dialogue devient vite un dialogue de sourds (sans langue des signes). 9'19" : reportage sur la police anti-drogue. Ce sont des ilotiers dans un quartier où, on le sait, le délit principal est plutôt la prostitution. Le quartier Montorgueil est en voie de piétonisation. On sourit à l'idée que la lutte anti drogue passe par la gentrification, aussi. D'ailleurs, on quitte le quartier pour aller à Pigalle : valeur sûre de tous les trafics.
Il est frappant de voir que depuis 1992, le débat sur les solutions pour lutter contre la drogue n'a pas beaucoup bougé en France... et cela de gauche à droite et de droite à gauche. Cela fait, bien sûr, la fortune des dealers. Ce qui est intéressant dans cette séquence, c'est de constater que les journaux télévisés des années suivantes vont s'évertuer à décrédibiliser toutes les alternatives au tout répressif. Apparemment, avec succès puisque 30 ans ou presque plus tard, on en est encore là. En 2021, Francis Caballero qui porte avec brio la contradiction au super-flic a 81 ans et n'a jamais cessé son combat pour la légalisation du cannabis.
La journaliste a du mal à les arrêter. Il est vrai qu'on aurait pu y passer des années... sans en France progresser sur le sujet.
18'39" : on commence un palmarès de celles et ceux, principalement ceux, en hausse ou en baisse, ou, comme dans certains magazines : en forme ou en panne. Ce soir-là, Bernard Tapie est en hausse. Qu'il en profite, ça ne durera pas. Les Folies Bergères sont en faillite. Elles se remettront. Mais c'est l'occasion de montrer à 19h20 de belles femmes aux seins nus. Toujours ça de pris pour le téléspectateur-cible.
20'06" : on passe à l'UNEDIC. Feuilleton. Nicole Notat, la présidente de l'UNEDIC, n'a pas les seins nus, même si elle est une des rares femmes de ce journal.
Ce qui ne change pas, c'est la météo... Au dodo !


Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010









2020