Diégèse samedi 9 avril 2022
Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam

ce travail est commencé depuis 8135 jours (5 x 1627 jours)
et son auteur est en vie depuis 22588 jours (22 x 5647 jours)
2022

ce qui représente 36,0147% de la vie de l'auteur


hier

L'atelier du texte demain

table des correspondances


dans 921 jours (3 x 307 jours), ce sera le mercredi 16 octobre 2024
et l'auteur sera peut-être en vie depuis 23509 jours (nombre premier)






Quand je suis en Grèce, j'ai envie de m'arrêter dans tous les théâtres antiques de la Grèce. Mais, je m'arrête à Δράμα, qui s'écrit Dráma en caractères latins. C'est la première ville grecque où je m'arrête sur le chemin du retour de Turquie et il n'y a pas de théâtre, sinon un méchant amphithéâtre moderne qui porte le nom de la sainte Barbara. C'est une halte avant la Bulgarie. La ville a d'ailleurs failli être bulgare lors du démantèlement de l'empire ottoman. Elle a été grecque, à l'arrachée. J'aime m'arrêter à Dráma, qui n'a pourtant rien de particulièrement intéressant, si ce n'est son nom qui ne vient même pas du terme « drame », mais je crois au poids du signifiant, qui fonctionne, je le sais, dans d'autres cultures et civilisations aussi. Ce sont les Byzantins qui ont donné le nom de Dráma, par contractions successives, à la Dravescus romaine, dont le nom venait de celui d'un village thrace de l'antiquité. J'ai toujours été intéressé par les signifiants, et pas seulement dans une approche psychanalytique, mais aussi, et surtout, dans une approche linguistique. Il me semble que le signifiant forme ce que je nommerai un « écran téléologique ». Je veux dire quelque chose et le signifiant s'impose entre ce que je veux dire et ce que je dis. C'est par le signifiant plus que par le signifié que l'intuition se manifeste et ce, jusqu' à la prophétie qui n'est en fait que signifiant. Car, de l'intuition à la prédiction, il n'y a qu'un pas. c'est une dynamique linguistique  et cognitive inscrite dans les schèmes archaïques des récits humains. C'est peut-être parce que j'aime trop les signifiants que j'ai si peu de mots pour écrire et que je ne sais rien, en fait.

Je vais rester quelques jours ici. Il ne se passe rien et cela m'évite de penser. J'ai besoin de repos dans une ville sans touristes. En Turquie, je n'ai pu penser un seul instant au soleil et à la mer et déjà, en cette mi-octobre, même en Grèce, la lumière baisse. Et puis de toute façon, il n'y a pas la mer à Dráma. J'ai quelques symptômes.  À mesure que j'allais vers l'est, les troubles avaient cessé d'eux-mêmes. Il est tout à fait manifeste qu'ils reviennent comme je reviens vers l'ouest. Je me sens un peu comme ce King of sorrow de cette vieille chanson de Sade que je fredonnais en boucle dans la voiture. Heureusement, il y a ces mots que je pose et que je noue. Le voyage, comme l'amour, aussi est un texte fugitif. Ainsi, aimer, ce serait toujours et avant tout produire du texte. Même à Dráma.






2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
9 avril





2021 2020

16 octobre





2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000