Diégèse Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam
mardi 20 décembre 2022



2022
ce travail est commencé depuis 8390 jours (2 x 5 x 839 jours) et son auteur est en vie depuis 22843 jours (53 x 431 jours)
ce qui représente 36,7290% de la vie de l'auteur
hier



L'atelier du texte demain
table des correspondances





dans 3264 jours (26 x 3 x 17 jours), ce sera le jeudi 27 novembre 2031

et l'auteur sera peut-être en vie depuis 26107 jours (nombre premier).
le tour des sous-préfectures : Sens - Yonne - Bourgogne-Franche-Comté











Je me suis longtemps amusé à m'inventer une biographie rêveuse et aléatoire marquée par les signifiants de certaines localités, dont Sens, Romans et Signes. Je pourrais peut-être en trouver d'autres en parcourant la liste des communes de France. C'est pour le moment trop fastidieux. Je le ferai quand je ne voyagerai plus du tout.

Sens était à la campagne, quand elle est aujourd'hui, à peu-près, en grande banlieue parisienne. Les trains y sont cadencés et l'on rejoint Paris par train direct en moins d'une heure. La ville a gagné en attractivité au moment de la pandémie de Covid 19. Le prix de l'immobilier a grimpé et les trains se sont bondés. Il n'est pas rare désormais de voir une foule importante sur les quais le matin, enchaînement logique de la part croissante de la population qui travaille à Paris. Sens fait partie de ces villes qui souffraient de leur proximité relative de la capitale tout en en étant trop éloignées pour en tirer vraiment profit. Elles ont soudainement gagné une attractivité nouvelle et forment une couronne qui va bien au-delà de ce qu'il est convenu d'appeler le Grand Paris. J'imagine que l'on trouve des études sociologiques sur ce sujet. On peut ici tenter d'en faire une première liste où figureraient sens, Chartres, Dreux, Évreux, Beauvais, Compiègne et quelques autres. Le TGV, qui avait d'abord servi des villes telles Reims ou Le Mans n'a pas joué le même rôle, les billets de train pour se rendre à la capitale demeurant trop onéreux pour les employés et le péage autoroutier, même avec un abonnement, demeure dissuasif.

Sens me semble le prototype même d'une ville française équilibrée. L'Yonne, augmentée de la Vanne, court rejoindre la Seine à Montereau, qui n'est pas loin, à moins d'une quarantaine de kilomètres. Jadis ceinte de murailles, elle s'est développée de manière concentrique. Une corolle est bien sûr consacrée aux pavillons, de tailles standardisées, souvent flanqués de leur piscine. Cette vogue des piscines, qui n'est pourtant pas très écologique a très certainement encore de beaux jours à venir. On imagine mal un édile se lancer dans une campagne d'éradication. Il ou elle ne resterait pas élu·e très longtemps. Mais peu importe. Ce qu'elles représentent dans la quête d'un bonheur familial témoin d'une légère ascension sociale demeure d'une naïveté touchante, comme celle d'enfants qui sourient.

Ma première promenade m'a amené par hasard, ou presque, aux abords de la cathédrale Saint-Étienne, que, curieusement, je n'avais  pas visitée lors de mon tour des cathédrales il y a deux ans. Elle est pourtant le siège d'un archidiocèse et, avec Saint-Denis, l'un des premiers monuments gothiques de France, dont la construction a commencé dès le douzième siècle. L'archidiocèse sénonais a d'ailleurs inclus Paris jusqu'en 1622, ainsi que Troyes, Orléans, Chartres et Meaux. La cathédrale est à la hauteur de l'importance du site pour le catholicisme de France. Massive dans sa légèreté gothique, elle est grandiose, rivalisant sans difficulté avec d'autres plus souvent citées. J'y retrouve la mémoire d'Abélard, déjà croisé à Argenteuil. J'y viendrai chaque soir avant de rentrer.

Je loge sur l'île d'Yonne et ma chambre donne, comme il se doit, sur la rivière. Elle est très agréable en ce qu'elle dispose d'une table face à la rive, sur une sorte de balcon intérieur, parfait pour le temps indéfini de l'écriture. Je n'ai pas encore terminé le texte en cours. Je suis même loin d'avoir fini. Pourtant, je trouve que ces jours-ci, le texte vient de manière naturelle, comme s'il était déjà là, et c'est assez agréable. Je vais faire venir demain des personnages. J'imagine qu'ils vont aimer la ville. En tout cas, je l'espère. Mais surtout, j'aimerais pour une fois écrire quelque chose que j'aie envie de lire.

Il pleut sur Sens. Il pleuvra demain et je ne sortirai pas ou peu. Je ne voudrais pas être repris par cette toux chronique qui m'avait laissé tranquille et dont je ne connais pas la cause. J'ai déjà la voix rêche de l'enrhumé.












20 décembre






2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010






2021 2020
27 novembre



2022 2021 2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000