Diégèse
Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam
vendredi 4 février 2022
2022
ce travail est commencé depuis 8071 jours (7 x 1153 jours)
et son auteur est en vie depuis 22524 jours (22 x 3 x 1877 jours)

ce qui représente 35,8329% de la vie de l'auteur
mille cent cinquante-trois semaines d'écriture
hier

L'atelier du texte demain
table des correspondances

dans 293 jours (293 est un nombre premier), ce sera le jeudi 24 novembre 2022
et l'auteur sera peut-être en vie depuis 22817 jours (nombre premier)




Je suis de retour pour quelques jours dans la ville déchue, la ville souillée. Voyager, depuis quelques années, est devenue une forme d'expédition moderne. La négociation fut longue, mais je crois avoir obtenu ce que j'étais venu chercher. Il en va ainsi des affaires humaines. Devoir expliquer à des gens qui n'en veulent rien savoir que l'on essaie de les aider est évidemment absurde. On pense qu'ils vont comprendre avant qu'on leur explique, mais cela n'arrive jamais. Pourtant, ce que je venais proposer, c'est d'inventer un texte et un voyage vraiment nouveaux.

Quand je suis sorti, le reste de la journée était vacant et cela provoque toujours cette forme d'émotion que l'on ressent au début des vacances, quand on est enfant. Mais j'étais épuisé et tout mon corps pesait de cette fatigue qui fait que les paupières tombent aussi, descendent une pente immobile. Je suis allé voir quelques toiles dans des galeries, pensant que cela, au sens propre, me délasserait, mais j'étais si fatigué qu'elles me semblaient comme un tissu défraîchi et me renvoyaient ma fatigue dans une sorte de redoublement. On croit avoir avec l'art un rapport immuable. On croit le savoir mais on ne le sait pas très bien. Je suis alors entré dans une librairie pour choisir un livre pour les heures qui suivraient. Ce sont les grands écrivains, les grands philosophes, les grands artistes, les grands musiciens qui permettront d'épuiser la fatigue et c'est pourquoi il ne faut confier sa fatigue, sa propre fatigue qu'aux plus grands, même si l'ombre des géants est trop froide. Ils n'ont cependant pas réussi à me réveiller. Alourdi de livres, je suis sorti marcher. Le vent froid mais doux encore passait autour de mes yeux et en enlevait les cernes. M'est revenue alors en mémoire la voix sentencieuse de Barthes citant Kafka au Collège de France : « Dans le conflit avec le monde, on ne peut pas se prévaloir d'une erreur du monde. Le monde est dans le vrai. Car la vérité est dans l'indissoluble unité du monde humain. » et c'est alors que j'ai senti que mon rapport avec la fatigue était non seulement en train de se modifier, mais qu'il était aussi en train de s'inverser.


4 février






2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010






2021 2020
24 novembre





2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000