Diégèse
Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam
dimanche 10 juillet 2022

ce travail est commencé depuis 8227 jours (19 x 433 jours)
et son auteur est en vie depuis 22680 jours (23 x 34 x 5 x 7 jours)
2022
ce qui représente 36,2743% de la vie de l'auteur
trois mille deux cent quarante semaines de vie

hier

L'atelier du texte demain
table des correspondances

dans 1693 jours (1693 est un nombre premier), ce sera le samedi 27 février 2027
et l'auteur sera peut-être en vie depuis 24373 jours (nombre premier)

Carnet de voyage de 2027
du Havre à Paris
départ à 11h14, arrivée à 13h43
séjour à Paris jusqu'au 5 mars 2027

J'étais heureux de revenir à Paris, avec la perspective d'avoir plus de temps libre que lorsque j'y habitais en permanence. La capitale offre une expérience qui n'est jamais la même expérience et recèle toujours de l'inattendu. J'ai ainsi croisé tout à l'heure une procession, certes peu fournie, qui célébrait le couronnement du roi Henri IV le 27 février 1594. Une femme particulièrement excentrique, affublée d'un paletot trop long scandait des slogans en béarnais. Qui étaient ces gens ? Sans doute des royalistes échauffés qui ne manquent jamais l'occasion de manifester leur attachement au trône, pourvu que la célébration tombe pendant le weekend. Paris est une ville où le livre du destin est toujours à écrire. Elle est la capitale immortelle d'un monde qui change, même s'il change parfois à regret. La vie à Paris est d'une autre nature que dans les autres villes de France. On y a le sentiment que l'on pourrait y recommencer quelque chose de nouveau, au jour le jour. On pourrait même croire parfois qu'on est encore jeune et que l'on pourrait encore faire une de ces rencontres qui font basculer le monde. Je pense parfois que je n'aurais jamais dû quitter Paris. On y vieillit moins vite. Désormais, j'y reviendrai plus souvent. Il va falloir que j'y revienne plus souvent pour enrayer ce vieillissement qui s'accélère.

Comme j'avais lu que les musées étaient en grève, j'ai laissé mon bagage à la consigne et je suis retourné marcher dans ce quartier de la gare Saint-Lazare que j'ai fréquenté quotidiennement pendant trois années de ma première jeunesse quand je me préparais à l'enseignement. Je me souviens de la montée de la rue de Rome, rendue pénible à cause de chaussures neuves. Je ne pensais pas m'en souvenir avec autant de précision et les couleurs n'ont pas changé. Je suis depuis allé loin, mais pas assez loin pour ignorer ce que je dois à ce quartier de l'Europe qui était mon premier quartier parisien. Peut-être que ce sont ces rues au nom de capitales européennes qui m'ont donné le goût d'un voyage au si long cours. La journée s'est passée dans le souvenir, juste assez pour apporter le calme.





10 juillet






2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010






2021 2020
27 février




2022 2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000