Diégèse Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam
vendredi 15 juillet 2022

ce travail est commencé depuis 8232 jours (23 x 3 x 73 jours) et son auteur est en vie depuis 22685 jours (5 x 13 x 349 jours) 2022
ce qui représente 36,2883% de la vie de l'auteur mille cent soixante-seize semaines d'écriture
hier
L'atelier du texte demain
table des correspondances
dans 1734 jours (2 x 3 x 172 jours), ce sera le mercredi 14 avril 2027
et l'auteur sera peut-être en vie depuis 24419 jours (nombre premier)
Carnet de voyage de 2027
de Brest à Nantes
départ à 7h49, arrivée à 11h04
séjour à Nantes jusqu'au 16 avril 2027

Ce matin, en partant à la gare, j'avais quelques symptômes que j'ai d'abord reconnus pour être anciens à ce point que je les croyais oubliés. Puis, une fois dans le train, je me suis souvenu qu'ils étaient les symptômes du 14 avril et que j'y avais échappé l'année dernière pour une raison ignorée. Il est vrai qu'ils se manifestent aussi parfois avant un voyage. Peu importe, ils sont utiles pour me rappeler que je suis un être raisonnable et désirant et pas seulement une chose pensante, voyageuse et écrivante, pour compléter Descartes. Et je pourrais tout aussi bien écrire : raisonnable mais désirant. J'ai cru parfois qu'ils étaient une prémonition de ce qui pourrait arriver un 14 avril et qu'ils me rappelaient ainsi que la mort est réelle ainsi que la disparition d'êtres chers. Ils ne marquent rien sinon l'absence du souvenir de l'avenir. Mais, tout aussi bien, ne se souvient-on pas non plus si bien du passé. Je trouve cela drôle si ce n'est cocasse que l'on craigne quelque chose qui viendra quand on ne craint pas ce qui s'est déjà passé alors que l'on est avec le passé dans le même état d'incertitude ou presque que l'on est avec l'avenir. N'est-ce pas en somme ce que Freud a voulu montrer ? C'est cela la vie qui ne dit rien sinon l'absence du souvenir. Mais, par hasard, il y avait dans le train, presque en face de moi, quelqu'un qui avait une telle ressemblance avec un amour de jeunesse que je me suis souvenu que le 14 avril était la date de notre rencontre. Ainsi, ces symptômes étaient bien la répétition d'un désir inabouti, une routine de la névrose. Nous nous étions séparés une semaine plus tard.

J'ai loué une chambre sur l'île de Nantes pour le seul plaisir de traverser la Loire en venant à pied de la gare. Je suis venu plusieurs fois ici pour de courts séjours. Un jour, je resterai plus longtemps pour pouvoir chaque jour traverser la Loire par un pont différent. C'est déjà le soir et dans la ville la nuit s'éclaire.




15 juillet






2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010






2021 2020
14 avril




2022 2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000