Diégèse
Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam
mercredi 20 juillet 2022

ce travail est commencé depuis 8237 jours (8237 est un nombre premier)
et son auteur est en vie depuis 22690 jours (2 x 5 x 2269 jours)
2022
ce qui représente 36,3023% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte demain
table des correspondances

dans 1783 jours (1783 est un nombre premier), ce sera le lundi 7 juin 2027
et l'auteur sera peut-être en vie depuis 24473 jours (nombre premier)
carnet de voyage de 2027
de Paris à Bordeaux

départ à 10h11, arrivée à 12h14
séjour à Bordeaux jusqu'au 15 juin 2027

Cela faisait presque dix années que je n'étais pas venu à Bordeaux. Je me souviens de la ville en désuétude dans son décor de rues tristes du siècle dernier, aujourd'hui modernisée . Je me souviens aussi de la tristesse infinie de ces journées des grands incendies de 2022 et des années suivantes, quand le pays entier avait le feu aux trousses et des rues vidées de leurs passants épouvantés et claquemurés pour éviter chaleur et fumées. Les plus croyants ou les plus cultivés, réfugiés dans les églises de la ville, se souvenaient peut-être de ce verset de l'évangile de Saint Marc qui, évoquant la fin des temps, profère : « les étoiles tomberont du ciel, et les puissances qui sont dans les cieux seront ébranlées ».

Le temps qui passe n'arrange rien malheureusement et le capitalisme financier mondialisé, sans surprise, peine à convaincre qu'il suffira de nous doter de véhicules électriques pour résoudre le problème, quand il est la mécanique même du problème. Du train, j'ai encore pu constater tout à l'heure les ravages du feu sur le paysage et j'ai même vu quelques ruines qui ne seront certainement jamais reconstruites.

Mais, en ce début du mois de juin, Bordeaux a retrouvé sa lumière océane incomparable et les bars sont remplis de jeunes personnes qui fêtent la fin de leur année d'études. La liesse est encore plus forte cette année, sans doute du fait que c'est la première année universitaire depuis longtemps sans épisode pandémique. Bien plus tard, juste avant de rentrer de ce parcours de promenade le long de l'estuaire, alors qu'un groupe d'étudiantes et d'étudiants alcoolisés me dépassaient, j'ai entendu cette phrase qui m'a fait sourire : « Tu es lourd ! Arrête de faire ton gros COVID ! ». J'ai revu l'école vide et les collines argentées. Tout cela existe-t-il encore ? Je n'y retournerai jamais.




20 juillet






2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010






2021 2020
7 juin




2022 2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000