Diégèse Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam
dimanche 31 juillet 2022



2022
ce travail est commencé depuis 8248 jours (23 x 1031 jours) et son auteur est en vie depuis 22701 jours (3 x 7 x 23 x 47 jours)
ce qui représente 36,3332% de la vie de l'auteur trois mille deux cent quarante-trois semaines de vie
hier


L'atelier du texte demain
table des correspondances




dans 1910 jours (2 x 5 x 191 jours), ce sera le samedi 23 octobre 2027
et l'auteur sera peut-être en vie depuis 24611 jours (nombre premier)
carnet de voyage de 2027
de Toulouse à Limoges
départ à 11h33, arrivée à 14h58
séjour à Limoges jusqu'au 4 novembre 2027
La journée ne s'est pas déroulée comme je l'avais prévu, ni d'ailleurs comme l'avaient prévu chacune des personnes qui était dans le même train que moi. Au départ de Toulouse, déjà, le train avait du retard à cause, nous a-t-on dit, d'une motrice en panne. Puis, le train s'est assez longuement arrêté en gare de Souillac, qui, à l'ordinaire, ne connaît que les deux minutes d'arrêt réglementaires. Ce nouveau retard, cumulé avec le premier, a fait souffler comme un vent de panique sur un groupe de jeunes gens dont j'ai compris, à leurs conversations préoccupées, qu'il s'agissait de séminaristes rejoignant, donc, leur séminaire limougeaud et qui paraissaient croire qu'ils seraient damnés pour l'éternité s'ils n'étaient pas arrivés pour les vêpres qui devaient être servies par un haut dignitaire de la Curie romaine. Le petit groupe ressemblait alors à une classe d'étudiants d'école de commerce risquant de manquer la visite dans leur école d'une star de l'économie libérale mondialisée. Nous sommes enfin arrivés à bon port avec, seulement, deux heures de retard et les séminaristes se sont envolés sur le quai en direction de leur salut. Quant à moi, ma solitude faisait que, personne ne m'attendant et n'ayant rien prévu de particulier sinon de dîner dans ce petit restaurant où l'on mange si bien non loin de mon hôtel, le retard n'a en rien bouleversé quoique ce soit de ce jour. J'ai continué tranquillement à écouter de la musique en faisant semblant de lire de temps en temps au risque de m'assoupir.

J'ai retrouvé Limoges avec plaisir, m'apercevant que j'y ai désormais un passé et des souvenirs épars, surtout dans le quartier des ponts, où je loge le plus souvent. La ville sait accueillir le visiteur avec une modestie de bon aloi. J'ai même quelques amitiés que je pourrais convier à déjeuner un de ces jours. Mais, plus je deviens vieux, plus j'aime manger seul. Je n'ai d'ailleurs jamais très bien compris cette manie qu'ont les gens de vouloir qu'on mange avec eux et qu'on ne manque ainsi rien de leur mastication ni de leur déglutition. J'admets cependant que c'est une pratique sociale assez partagée.

Cette fois, la chambre où je loge a de grands rideaux verts et la fenêtre principale de la chambre ouvre sur le chevet de la cathédrale. Je sens que j'y serai bien. J'ai loué une bicyclette à partir de demain. Comme cela, je pourrais me promener sur les bords de la Vienne, voire jusqu'à Solignac, dont j'aime le nom sans bien savoir pourquoi et qui semble n'avoir d'autre intérêt qu'un pont et une abbaye fondée par Saint Éloi, né pas très loin de là et qui comme chacun sait, ou devrait savoir, n'est pas mort, comme le prétend d'ailleurs la chanson.

J'ai complètement consolidé le texte que je dois rendre et je l'enverrai lundi avec même quelques jours d'avance sur la date qui m'avait été proposée.










dimanche 31 juillet 2022






2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010






2021 2020
samedi 23 octobre 2027




2021 2020
2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000