Diégèse vendredi 3 juin 2022
Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam

ce travail est commencé depuis 8190 jours (2 x 32 x 5 x 7 x 13 jours)
et son auteur est en vie depuis 22643 jours (22643 est un nombre premier)
2022

ce qui représente 36,1701% de la vie de l'auteur
mille cent soixante-dix semaines d'écriture

hier

L'atelier du texte demain

table des correspondances


dans 1358 jours (2 x 7 x 97 jours), soit 194 semaines, ce sera le vendredi 20 février 2026
et l'auteur sera peut-être en vie depuis 24001 jours (nombre premier)


carnet de voyage de 2026
de Mimizan à Vieux-Boucau-les-Bains via Vielle-Saint-Girons



Je suis arrivé sans encombre à Vieux-Boucau-les-Bains, puis, je suis sorti marcher le long de la grève. Quand je suis rentré dans les clartés de la lunel'heure était si tardive que les rues étaient vides. Il était passé 19 heures. Il faisait nuit et le sommeil avait pris jusqu'aux pierres du chemin.

Je n'ose imaginer ce qu'est la côte basque l'été. Tout semble ici tourné vers le tourisme de masse et la consommation de vacances-à-la-plage.
Il faut dire que la géographie s'y prête, qui propose des kilomètres de sable accessible à la population. Certes, dans les temps à venir, à cause du réchauffement climatique, toute cette bande côtière risque d'être submergée et d'ailleurs, peu à peu, la largeur de la plage à marée haute s'amenuise dangereusement. Ce sera le temps où les glaciers du Tyrol italien pourront avoir fondu.

J'écris vacances-à-la-plage avec des tirets pour tenter de le définir comme terme et surtout en tant que concept capitaliste vecteur privilégié de l'aliénation du peuple. Dans les villes et les villages, la dernière mode semble bien être de sonoriser l'espace public. Il s'agit d'une sorte de soulignement par lequel on indique aux gens qu'ils peuvent consommer, qu'ils sont dans une fiction et qu'on leur en fournit la bande-son musicale entrecoupée d'annonces publicitaires prononcées par les mêmes voix enregistrées qui font les annonces dans les gares. Je suis content ce soir, car, je n'avais jamais pensé jusqu'à présent à définir les vacances à la plage comme concept. Je peux donc encore inventer, mais, il est vrai que l'on peut inventer en permanence du moment que l'on continue de tenter d'interagir avec le réel. Pour autant, je suis certain que Pasolini y avait pensé avant moi. Je vérifierai dans les textes de La longue Route de sable. Il faudrait cependant que je puisse revenir ici plus tard dans la saison pour vérifier ce qui est encore à peine une intuition, une image plus qu'une notion. Il n'est pas certain que j'y parvienne, car, le temps s'accélère au moins autant que l'érosion de la côte. Si je revenais, j'irais jusqu'à l'embouchure du courant d'Huchet au nord de la plage de Messanges. Ce serait un bon terrain d'observation. Je tenterais alors sincèrement d'observer comment la vie, l'immobilité absolue de la vie, la vie qui n'est pas une imposture du capitalisme, s'oppose au capitalisme. Il peut sembler paradoxal de penser la vie comme immobile, alors qu'elle est souvent décrite comme la mobilité universelle. Quand on y regarde mieux, on comprend qu'elle est mobilité et immobilité, car, ce qui la rend immobile, c'est que la fin est connue. Et c'est ce qui fait sa force face au capitalisme, qui tend perpétuellement à sa fin sans y parvenir.






2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
3 juin





2021 2020

20 février




2022 2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000