Diégèse lundi 6 juin 2022
Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam

ce travail est commencé depuis 8193 jours (3 x 2731 jours)
et son auteur est en vie depuis 22646 jours (2 x 132 x 67 jours)
2022

ce qui représente 36,1786% de la vie de l'auteur


hier

L'atelier du texte demain

table des correspondances


dans 1377 jours (34 x 17 jours), ce sera le samedi 14 mars 2026
et l'auteur sera peut-être en vie depuis 24023 jours (nombre premier)


carnet de voyage de 2026
de Palavas-les-Flots aux Saintes-Maries-de-la-Mer



Je m'étais promis de revenir aux Saintes-Maries-de-la-Mer au mois de mai pour le pèlerinage gitan, mais m'y voilà de nouveau en mars, pour un pèlerinage personnel qui n'aura pas, j'en suis certain, le même retentissement historique. C'est exagéré, d'ailleurs, de prétendre qu'il s'agit d'un pèlerinage. Il s'agit à peine de retrouver par ce voyage minutieux un souvenir de l'année dernière, celui de la possibilité de l'ombre, le soir du même jour du mois de mars l'année dernière, quand le vent venait un peu, de temps en temps, et que j'avais ressenti dans la nuit une douce nostalgie nocturne de la côte syrienne et de Tartous en particulier. J'aurais aimé, je crois, y vivre à l'année dans une petite maison non loin du port, mais la vie a pris un autre cours, la mienne comme celle de Tartous et de la Syrie. Longtemps, j'ai vécu comme s'il suffisait de faire demi tour, comme si j'étais l'auteur de l'intrigue de ma propre vie et que je pourrais sans difficulté revenir pour raturer les passages qui ne me plaisaient plus. Mais, les guerres qui ont mis à mal les pays de ma jeunesse, l'Irak et la Syrie, elles ont réduit aussi en cendres ce fantasme de jeunesse d'un temps immobile en miroir. Et ce n'est même pas une petite consolation. Quand je pense à la destruction de ces pays, je voudrais crier que j'attends toujours un sursaut de lucidité du monde afin qu'il reconnaisse que c'est un des berceaux de l'humanité que nous perdons chaque jour davantage, surtout en Syrie désormais. Je sais que les Syriennes et les Syriens, animés par leur espoir et par leur espérance, reconstruiront un jour leur pays, mais la douleur,  la mort et le sang versé demeureront encore.

On dépeint souvent la vie comme un fleuve, tranquille ou non. C'est évidemment faux. Il est impossible de se servir du fleuve comme métaphore ou comme allégorie de la vie, car il est toujours possible, même au prix de mille difficultés, de remonter un fleuve. Alors, la vie,  ce serait donc autre chose ? Imaginons que c'est un peut-être là enseignement qui invite à aller plus loin et qui doit interdire de s'arrêter pour quelque raison que ce soit.






2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
6 juin





2021 2020

14 mars




2022 2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000