Diégèse mercredi 15 juin 2022
Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam

ce travail est commencé depuis 8202 jours (2 x 3 x 1367 jours)
et son auteur est en vie depuis 22655 jours (5 x 23 x 197 jours)
2022

ce qui représente 36,2039% de la vie de l'auteur


hier

L'atelier du texte demain

table des correspondances


dans 1442 jours (2 x 7 x 103 jours), soit 206 semaines, ce sera le mercredi 27 mai 2026
et l'auteur sera peut-être en vie depuis 24097 jours (nombre premier)


carnet de voyage de 2026
de Givry à Cluny



Je suis arrivé tôt à Cluny pour visiter l'abbaye et tenter de comprendre ce qui, dans la géographie visible, avait facilité sinon provoqué la splendeur clunisienne. J'avoue que c'est maintenant le soir et que je n'ai rien trouvé. Là se trouve peut-être d'ailleurs la solution de l'énigme. Cluny est à Cluny parce que c'est plat dans un environnement qui ne l'est pas tant que ça, même s'il n'est pas montagneux ni difficile d'accès. La ligne de partage des eaux n'est pas loin, mais ne passe pas par Cluny. J'ai failli repartir vers le nord et Meilly-sur-Rouvres, à plus d'une centaine kilomètres, pour aller jusqu'au tripoint qui marque précisément l'intersection des trois bassins versants du Rhône, de la Loire et de la Seine.  Et puis j'ai renoncé. J'y serais peut-être allé s'il y avait eu un train. Ainsi, je finis l'après-midi avec plaisir dans l'abbaye, dans un nécessaire face-à-face avec les sculptures médiévales qui sont comme un bain d'espérance. Je tente d'imaginer qui pouvaient être les sculpteurs qui, sans le savoir peut-être, subrepticement, ont choisi, par leur art, d'avoir raison sur un avenir lointain. Je regarde avec une grande attention l'ensemble des arborescences qui ouvragent les chapiteaux et je me souviens soudainement d'une phrase, dont je ne connais plus la source, qui déclare que tout ce qui monte converge. Je devrais me rappeler son auteur, bien sûr, mais l'oubli est devenu une habitude. Heureusement, sans difficulté, mon aide-mémoire numérique m'informe qu'il s'agit d'un aphorisme de Teilhard de Chardin, qui n'était cependant pas bénédictin mais jésuite. Je sors apaisé de cette visite contemplative qui confirme qu'avec un peu d'effort tout âge est l'âge de la joie. Une fois l'abbaye fermée à la visite, je reste encore sur une petite place, non loin, sous les branches d'un arbre, attendant que le soir vienne pour aller dîner en écoutant la conversation de mes voisins de table. Le ciel est d'un jaune orangé étonnant qui augure de chaleurs intense alors que l'on n'est pas encore en juin.

Je me rappelle très bien la première fois que je suis venu à Cluny sur la route de retour de vacances, mais je ne me rappelle plus d'où je venais ni quelle pouvait être ma destination. Je scrute les cartes électroniques, dont on ne disposait pas alors, et je ne parviens pas à comprendre comment et pourquoi on passe par Cluny sauf à l'avoir décidé. Cela est peut-être un autre indice sur le choix du lieu de l'implantation de l'abbaye. L'explication est plus facile à trouver pour Vézelay ou bien encore pour Lagrasse. J'y penserai.






2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
15 juin





2021 2020

27 mai




2022 2021
2020







Lagrasse Vézelay branches
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
art jaune la conversation précisément orange petite place L'oubli est devenu une habitude tout âge est l'âge de la joie plaisir l'ensemble des arborescences
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
subrepticement Choisir d'avoir raison ou d'avoir tort sur un avenir lointain Je ne me rappelle plus Je me rappelle très bien l'espérance un nécessaire face à face visible visiter Je finis l'après-midi train