Diégèse Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam
jeudi 16 juin 2022



2022
ce travail est commencé depuis 8203 jours (13 x 631 jours) et son auteur est en vie depuis 22656 jours (27 x 3 x 59 jours)
ce qui représente 36,2067% de la vie de l'auteur
hier



L'atelier du texte demain
table des correspondances




dans 1447 jours (1447 est un nombre premier), ce sera le mardi 2 juin 2026
et l'auteur sera peut-être en vie depuis 24103 jours (nombre premier)
carnet de voyage de 2026
du
Cheylard à la source de la Loire















Il est difficile d'imaginer ce que pouvait être avant l'automobile l'ascension des pentes qui conduisent à la source de la Loire au pied du Mont Gerbier-des-Joncs. On peut le pressentir encore quand on prend la plus petite route et qu'il apparaît de-ci de-là au hasard des virages.

La France a retrouvé la chaleur estivale, assez pour que l'on puisse imaginer que le vieux cône volcanique a repris du service et selon Météo France, cela pourrait tourner à la canicule, comme en 2022. Grimper jusqu'au sommet est une promenade de santé qui ne présente pas vraiment de difficulté et que l'on peut entreprendre depuis l'immense parking aménagé de guérites qui vendent des produits locaux, sans doute subventionnés par la Région qui aime les choses authentiques. Il faudrait un jour pouvoir expliquer au personnel politique que dès que l'on définit quelque chose de matériel ou d'immatériel comme « authentique », surtout à des fins politiques, ce qui pouvait y avoir d'authentique s'évanouit comme par magie. Ainsi, il n'y a bien sûr rien d'authentique dans les boutiques du Mont Gerbier-des-Joncs.

En haut, la lumière était aveuglante, comme redondante de clarté. Ce mont chauve à la forme géométrique presque parfaite est une image pasolinienne et l'on pourrait y retourner la fin de Théorème ou de L' Évangile-selon-Saint-Mathieu. Je ne pense cependant pas que Pasolini soit déjà venu ici. Je suis resté jusqu'à ce qu'il fasse sombre pour voir s'illuminer la plaine, comme j'aime aussi le faire en Toscane quand le temps est ainsi clair sans trop de pollution, comme si je craignais que le paysage s'efface de ma mémoire. De plus en plus, je crains l'oubli. C'est le grand-âge qui s'annonce, sans doute et je ne sais pas bien ce que cela signifie. J'aime aussi, à Paris, depuis la fenêtre du matin, le moment où les lumières de l'éclairage urbain s'éteignent et c'est un jeu que j'ai depuis l'enfance. J'aime installer la table à repasser à l'affût devant la fenêtre. Les gestes répétitifs aident à patienter et soudain, le jour a commencé.

Je vais rester ce soir sur le parking. Il y avait même un café ouvert où j'ai pu dîner de produits du terroir dont je n'ai pas demandé, bien sûr, s'ils étaient authentiques et estampillés par le pitre de l'étape. Je suis garé sur une place qui domine la plaine.

Je suis bien.
C'est la nuit maintenant.










16 juin







2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010






2021 2020
2 juin




2022 2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000