Diégèse dimanche 15 mai 2022
Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam

ce travail est commencé depuis 8171 jours (8171 est un nombre premier)
et son auteur est en vie depuis 22624 jours (25 x 7 x 101 jours)
2022

ce qui représente 36,1165% de la vie de l'auteur
trois mille deux cent trente-deux semaines de vie.

hier

L'atelier du texte demain

table des correspondances


dans 1203 jours (3 x 401 jours), ce sera le samedi 30 août 2025
et l'auteur sera peut-être en vie depuis 23827 jours (nombre premier)


carnet de voyage de 2025
de Villeneuve-sur-Lot à Puy-l'Évêque en remontant le Lot



On tournait un film à Villeneuve-sur-Lot ce matin quand j'ai quitté la ville. Des figurants déambulaient sans grâce, houspillés par des assistants de la réalisatrice. Je me suis arrêté le temps que l'action se déroule, curieux de l'intrigue à laquelle pouvait appartenir la scène. Je ne connaissais aucun des comédiens. D'ailleurs, comment l'aurais-je pu, moi qui ne regarde jamais de films de fiction, pas plus que je ne lis de romans. Si j'en crois quelques détails, ce devait être une série sur l'occupation nazie en France. Peu importe. Peut-être était-ce un film sur l'invasion russe en Ukraine en 2022. Mais, c'est peu probable. On simulait l'incendie d'un immeuble. C'était particulièrement bien fait, signe que c'était une grosse production car, désormais, nul besoin de tourner les scènes en décor naturel. Le numérique supplée aux artifices. Je suis resté une bonne heure à regarder ce tournage aussi confus que peut l'être un tournage sans pouvoir imaginer vraiment ce qui pouvait bien se passer. J'aurais volontiers conseillé à la réalisatrice de ne pas garder la scène. En d'autres temps, je ne me serais pas arrêté ainsi. C'est la preuve, sans doute, que j'apprends peu à peu la flânerie.

J'ai enfin fini par traverser le Lot sur un pont séculaire pour atteindre l'étape suivante. Il n'y a pas vraiment de route de bord de rivière, comme s'il fallait aller au plus court. C'est dommage. Quand on aperçoit les berges, le paysage est magnifique. Mais, l'eau est basse, comme celle du Tarn ou même de la Loire. La nature souffre. Il n'a quasiment pas plu de tout l'été et la végétation peine à survivre. Les habitants n'ont plus le droit d'arroser jusqu'à nouvel ordre. Même les haies sauvages sont flétries. Parfois dans le voyage, on perçoit mieux le réchauffement climatique et ses effets. C'est en fonction des jours et des parcours. Mais, il est clair que la nature s'épuisera dans la lutte contre la chaleur intense et c'est déjà le cas ici. Il suffit de regarder les paysages roussis pour s'en convaincre. Je devrais peut-être renoncer à continuer ma route, même si, de tous les voyageurs, je suis parmi ceux dont l'empreinte carbone est la plus faible. Je vais continuer mon trajet. Mais, je me demande chaque jour si je vais pouvoir supporter de voir ainsi la nature dévastée. Les gouvernants ne sont vraiment pas à la hauteur du moment.






2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
15 mai





2021 2020

30 août





2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000