Diégèse
Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam
jeudi 10 mars 2022

ce travail est commencé depuis 8105 jours (5 x 1621 jours)
et son auteur est en vie depuis 22558 jours (2 x 11279 jours)
2022
ce qui représente 35,9296% de la vie de l'auteur


hier

L'atelier du texte demain
table des correspondances

dans 601 jours (601 est un nombre premier), ce sera le mercredi premier novembre 2023
et l'auteur sera peut-être en vie depuis 23159 jours (nombre premier)




L'actualité n'est pas joyeuse. Espérons que l'éternité ne commence pas aujourd'hui. En France, la propagande bat son plein et il faudrait vraiment appeler les Français à un sursaut de dignité contre les politiciens véreux qui menacent la démocratie. S'y opposer peut paraître comme des bravades, mais, ces bravades ne sont pas inutiles. La guerre continue plus à l'est et les images de presse montrent la solidarité des faubourgs et celle des barricades. La terre a tremblé plus au nord et des villes millénaires sont en partie détruites. On dirait d'ailleurs que les villes savent à l'avance qu'elles vont subir des catastrophes. Il est assez facile de prédire et même de voir pour chaque ville du globe quels immeubles, en priorité, seront détruits, quels carrefours seront le théâtre de combats intenses. C'est cela le réel : la réalité mêlée à de l'imaginaire. Qu'en conclure ? Qu'il faut, comme dirait Descartes, considérer avec circonspection « les choses situées hors de nous ». De cet agglomérat instable constitué de la réalité et de l'imaginaire, l'imaginaire fuit, suinte, s'échappe en hémorragie. Roland Barthes dans son cours sur le roman l'a bien énoncé, donnant à l'écriture la mission de « stopper l'hémorragie épuisante de l'imaginaire ». C'est d'ailleurs pourquoi il est inutile d'essayer de bien écrire ou même d'écrire des choses intéressantes. À l'aune de cette mission première, toutes les phrases se valent et il est absolument grotesque de prétendre à autre chose quand on fait l'écrivain. Je sais quant à moi que j'écris parce que mon imaginaire saigne souvent et que je dois y trouver remède.

Cela, c'est pour l'écriture. S'agissant de la lecture, c'est un autre mystère. J'ai par exemple commencé la lecture d'un roman étrange une fois que les angoisses de la nuit s'étaient dissipées. Le texte fait parfois référence à des villes que j'ai connues par le passé et qui sont désormais détruites, ou presque. Je crois que j'y ai laissé quelques souvenirs mais je ne sais plus si je pensais alors à la guerre.

J'y pense depuis.





10 mars






2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010






2021 2020
1er novembre





2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000