Diégèse samedi 26 mars 2022
Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam

ce travail est commencé depuis 8121 jours (3 x 2707 jours)
et son auteur est en vie depuis 22574 jours (2 x 11287 jours)
2022

ce qui représente 35,9750% de la vie de l'auteur


hier

L'atelier du texte demain

table des correspondances


dans 747 jours (32 x 83 jours), ce sera le jeudi 11 avril 2024
et l'auteur sera peut-être en vie depuis 23321 jours (nombre premier)






Je rentre demain tôt et un peu de campagne me fera le pus grand bien. J'irai écrire et marcher, marcher puis écrire en reprenant le cours des heures et l'ordre du récit. J'espère que les transports ne seront pas en grève.

Ici, à Paris, peu à peu les jours s'assombrissent. Mais, ce n'est pas l'automne. C'est même le printemps. Il y a pourtant cette impression, de manifestation en manifestation, de bousculade en bousculade, de répression en répression, que tout le soleil ne reviendra pas, que c'est un peu la nuit au beau milieu du jour. Et c'est ainsi tous les jours ou presque. Une fois la nuit venue, la vraie, et la foule repartie avec, à chaque fois, un peu plus d'humiliation ajoutée à la honte, je me demande pourquoi persiste, année après année, dans la classe politique, cette incapacité à comprendre les aspirations du peuple. Au contraire, cette classe considère ces aspirations, depuis longtemps, comme des bizarreries. Après chaque élection, il semble que l'on comprenne encore moins ce qui se passe dans le corps social, au point que les commentateurs demeurent prudents sur la survie du régime dit démocratique. Je ne pourrais pas dire moi-même combien de temps cela peut durer. D'ailleurs, toutes, les annonces politiques ont presque l'effet inverse à celui attendu et les manifestations ne faiblissent vraiment pas. Parfois, quelques provocateurs cassent ici et là et l'on se dit que tout pourrait basculer à n'importe quel moment comme à une autre époque. La police doit faire rempart pour que ça ne dégénère pas avec les services d'ordre des organisateurs. Il y a parfois un peu de suspense et puis, tout revient dans l'ordre et ceux qui cassent cassent et ceux qui manifestent respirent du gaz lacrymogène. On laisserait pourtant bien volontiers la police et les casseurs jouer ensemble ailleurs dans un accord orgasmique et fantasmatique.






2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
26 mars





2021 2020

11 avril





2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000