Diégèse Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam
jeudi 3 novembre 2022




2022
ce travail est commencé depuis 8343 jours (34 x 103 jours) et son auteur est en vie depuis 22796 jours (22 x 41 x 139 jours)
ce qui représente 36,5985% de la vie de l'auteur
hier



L'atelier du texte demain
table des correspondances





dans 2825 jours (52 x 113 jours), ce sera le lundi 29 juillet 2030

et l'auteur sera peut-être en vie depuis 25621 jours (nombre premier)
le tour des stations thermales : départ pour La Bourboule

séjour à La Bourboule jusqu'au 10 août 2030










C'était un jour de départ en vacances, d'encombrement des routes par le tourisme. Je me suis arrêté en chemin dans un de ces restaurants de bord de route qui subsistent malgré les autoroutes et qui se sont souvent adaptés à la restauration rapide, servant aussi de boulangerie aux gens du coin qui se garent à proximité facilement. Comme souvent, j'ai été frappé par le sérieux de la clientèle, soucieuse de « faire les choses comme il faut ». Il faisait une chaleur lourde que je croyais reconnaître, au point que je me suis demandé si je n'allais pas pousser la mémoire de la mémoire jusqu'à déclencher une crise d'asthme, ce qui ne m'est pas arrivé depuis longtemps et pas depuis que j'ai pris ce traitement ,alors nouveau, prescrit quand j'habitais Marseille il y a presque dix ans. Il m'a fallu plus d'une heure pour parcourir la trentaine de kilomètres qui séparent Saint-Nectaire de La Bourboule, ce qui fait beaucoup de temps. Mais, il paraît que c'est ainsi tous les jours pendant l'été.

J'ai retrouvé avec plaisir et curiosité la ville thermale de mon enfance, celle de l'eau qui guérit. Je me suis promené et j'ai reconnu la rue commerçante et les bassins où des enfants jouaient avec des bateaux comme moi soixante années auparavant. je suis entré dans les Grands Thermes municipaux, puis dans ceux de l'autre source, qui sont en compétition depuis le dix-neuvième siècle. J'y ai retrouvé les rites des curistes et l'air vaguement anxieux des enfants, cet air qui devait être le mien, les premiers jours de soin.

J'ai poussé jusqu'à la gare, qui m'a semblé aussi familière et aussi triste que toutes les gares, même quand on n'y a jamais pris le train. Encore une fois, les souvenirs me sont venus par morceaux, par grumeaux de temps, mêlés à une sauce de faux souvenirs de scènes qui n'ont certainement jamais existé.

Je me suis arrêté sur un banc du parc Fenestre. Il y a toujours des poneys. Il y avait aussi quelques amoureux qui m'ont rappelé qu'il est un temps où l'été est propice à l'amour. Je ne sais pas quant à moi à quoi propice pourrait être l'été. Peut-être seulement à écrire un texte dont je ne connais pas encore le titre. J'avais pensé le nommer « À la Recherche du temps perdu », mais je crois qu'il est déjà pris.












3 novembre






2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010






2021 2020
29 juillet



2022 2021 2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000