Diégèse Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam
samedi 26 novembre 2022



2022
ce travail est commencé depuis 8366 jours (2 x 47 x 89 jours) et son auteur est en vie depuis 22819 jours (19 x 1201 jours)
ce qui représente 36,6624% de la vie de l'auteur
hier



L'atelier du texte demain
table des correspondances





dans 3030 jours (2 x 3 x 5 x 101 jours), ce sera le vendredi 14 mars 2031

et l'auteur sera peut-être en vie depuis 25849 jours (nombre premier)
le tour des sous-préfectures : Argenteuil - Val d'Oise - Île-de-France











Du balcon de mon adolescence, je pouvais voir la sous-préfecture d'Argenteuil, close comme une sous-préfecture. Revenant ici, sans nostalgie, vers ces premières années d'école primaire, vers les années de lycée, vers les premières années d'enseignement mais aussi vers les premières angoisses, les premiers symptômes et les amours incertaines, je n'avais pourtant qu'une idée, celle d'aller regarder en détail le mur-relief d'Édouard Pignon au fronton du centre culturel. Ce devait être un des fleurons de la politique culturelle du Parti communiste français avant qu'il sombre dans un oubli socioculturel dont il ne s'est jamais remis. Ce mur-relief, qu'on appelle ici une fresque est de trois années antérieur à celui de l'école des Beaux-Arts de Luminy. Pourtant, le mur méridional garde comme source d'inspiration les plongeurs du Var, qui est une inspiration ancienne de l'artiste, quand celui d'Argenteuil veut représenter l'homme du vingtième siècle. En parcourant la presse locale, je m'amuse de constater que depuis plus de soixante ans, cette œuvre n'a cessé de déranger. Il faut espérer que les édiles argenteuillais seront assez intelligents pour un jour reconnaître qu'ils détiennent là un témoignage important de l'art monumental du siècle passé, tout autant qu'un témoignage politique, mémoire d'un parti qui voulait faire chanter les lendemains. Pignon est présent dans les plus grands musées et avait eu de son temps une rétrospective au Musée national d'art moderne, quand il était encore au Palais de Tokyo. Certes, les lendemains du PCF chantèrent faux, puis finirent par se taire, contrits de n'être pas très joyeux. Cet « Homme du vingtième siècle », pourtant encore jeune, fait désormais partie des figures du passé.

Je n'étais pas venu à Argenteuil depuis des jours et des jours et je vais y rester plus de deux semaines. J'ai fort heureusement trouvé un appartement à louer dans cet immeuble qui marque l'entrée de la ville quand on arrive du nouveau pont d'Argenteuil, qui n'est pas celui peint par Monet. Dans mon enfance, on disait que Charles Aznavour avait un appartement dans cet immeuble, à moins que ce ne fût Gilbert Bécaud ou encore je ne sais qui. La mémoire me fait défaut.

Je suis toujours frappé par le peu de cas que l'on fait de l'art dans notre pays. Ce mur de Pignon devrait être célébré et faire partie des circuits touristiques du grand Paris. C'est une jolie découverte que l'on fait après avoir traversé le fleuve en rêvant que s'y déroulent encore quelque régate impressionniste. Certes, c'est une réflexion banale, qu'il faut pourtant inlassablement reprendre.

Il y avait un peu de vent et j'ai marché doucement le long de la Seine, sur la promenade qui longe le boulevard Héloïse, maîtresse puis épouse d'Abélard, avant de rejoindre la basilique, pensant au sort funeste du pauvre amant. Je ne me rappelle pas avoir un jour déjà fait ce chemin à pied. Demain, j'irai sur la colline d'Orgemont, que l'on appelle la Butte. C'est presque le printemps, que je célèbrerai d'ailleurs ici. Il fait doux, mais l'ombre est encore fraîche. Je pense depuis longtemps que la date qui convient le mieux au printemps est le 14 mars plutôt que le 21. Mais, c'est sans doute une saison personnelle.

Je connais le motif pour lequel on ne nous parlait à l'école pas beaucoup d'Héloïse ni d'Abélard et de leur amour. C'est bien dommage de n'avoir pas mis l'écolier que j'étais sur les pas de la poétesse qui professait l'amour libre et de son amant qui a inventé la scolastique et qui, le premier, a fait œuvre de ce que l'on nommerait aujourd'hui démocratisation du savoir dans son abbaye de la Montagne Sainte-Geneviève.












26 novembre






2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010






2021 2020
14 mars



2022 2021 2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000