Diégèse Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam
vendredi 9 septembre 2022



2022
ce travail est commencé depuis 8288 jours (25 x 7  x 37 jours) et son auteur est en vie depuis 22741 jours (22741 est un nombre premier)
ce qui représente 36,4452% de la vie de l'auteur mille cent quatre vingt-quatre semaines d'écriture
hier


L'atelier du texte demain
table des correspondances





dans 2316 jours (22 x 3 x 193 jours), ce sera le jeudi 11 janvier 2029

et l'auteur sera peut-être en vie depuis 25057 jours (nombre premier)
le tour des cathédrales : départ pour Soissons

séjour à Soissons jusqu'au 27 janvier 2029










Ce qui me frappe dans l'histoire de Soissons, c'est que la ville n'a cessé de subir à travers les siècles une forme de déclassement, elle qui avait sous l'empire romain un amphithéâtre de vingt mille places assises. Depuis, la ville n'a cessé d'être détruite et reconstruite, par les guerres surtout, mais aussi les tempêtes. En 2017, une tempête nommée Egon a éventré la rosace de la façade ouest de la cathédrale gothique, elle qui avait été quasiment entièrement détruite pendant la première guerre mondiale.

Ce qui me frappe aussi, c'est qu'on se sent très loin quand on est à Soissons, alors qu'on est à moins de cent kilomètres du centre de la capitale. J'ai d'ailleurs mis à peine plus d'une heure pour arriver depuis la gare du nord, loin des lignes ferroviaires internationales et encore, parce que j'ai dû attendre en gare six minutes à Tergnier. Je pourrais sans encombre rentrer le soir et repartir le matin, comme des jeunes enseignants nommés en province pour leur premier poste en tant que remplaçant temporaire. Cependant, j'ai préféré prendre une chambre vers la passerelle des Anglais, chez un particulier qui sert aussi le petit-déjeuner et qui a pour moi les égards que l'on doit à un vieillard. Il est vrai qu'il doit avoir à peine cinquante ans. Je me souviens que dans l'enfance, avoir cinquante ou soixante-dix ans était fond dans le même creuset de la vieillesse. Pour expliquer mon séjour, j'ai argué d'un travail scientifique à finir et j'ai payé à l'avance pour qu'il soit tranquille. Quand on vieillit, il faut savoir mettre en berne son amour propre.

Il n'y avait pas foule tout à l'heure dans la cathédrale, même pour la messe presque secrète et ignorée, et même pour voir L'Adoration des bergers de Rubens, qui y est accrochée. Ce sont sans doute les multiples reconstructions de la cathédrale qui donnent cette impression d'être transporté au Moyen-âge. La cathédrale, en quelque sorte, est neuve, ou presque neuve. J'ai cherché des ex-voto, sans en trouver vraiment. J'ai peut-être mal cherché. Même le plan-reliquaire n'en est pas un, contrairement à celui de Bourges. Pourtant, tout l'Occident chrétien, comme l'Orient d'ailleurs, en raffole. C'est une sorte de souvenir accroché que l'on met en commun.

La météo avait annoncé de la neige, mais, il ne neige pas. Il n'y a même pas de suggestion de neige et le ciel est bleu. Demain, je sortirai de la ville et quitterai ses bâtiments gris pour voir ce paysage francilien - et non picard - que j'affectionne tout particulièrement. Je n'irai pas loin car le jour est court en cette saison, surtout par ici. J'ai l'impression curieuse d'être en vacances et cela me procure un plaisir particulier.












9 septembre






2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010








2021 2020
11 janvier



2022 2021 2020
2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000