Diégèse Les narratrices et les narrateurs
Journal de Hermine en 2007 - 36 jours -
Hermine vit et travaille à Paris dans la Seine.



lundi premier janvier 2024 lundi premier janvier 2007 Je dois me concentrer sur mon projet. J'ai deux semaines avant le rendu et je sens que je vais encore être « charrette ». Pourtant, je ne peux pas me permettre de perdre ce concours. C'est d'ailleurs sans doute aussi à cause de cela que je vais être... « charrette »

Je pensais qu'en venant passer les fêtes sur l'île de Porquerolles, je travaillerais davantage. En fait, je rêve davantage. C'est tout. Pourtant, l'île est déserte, presque tout est fermé. Je ne crois pas avoir entendu de pétards à minuit la nuit dernière. Ou alors, ils ne m'ont pas réveillée. Aucun risque, je le crains, que je rencontre ici le prince charmant...

Je lis qu'il y a eu des manifestations en Irak à la mémoire de Saddam Hussein. Il n'a pas fallu longtemps pour faire de lui un martyr. À peine deux jours. C'est sans doute cela la science diplomatique des États-Unis.



jeudi 11 janvier 2024 jeudi 11 janvier 2007 J'ai presque terminé. Je vais relire ce que le graphiste m'a envoyé. Je ne suis pas mécontente. Je pense que dans quelques années je regarderai avec amusement ces plans et ces élévations, mais, aujourd'hui, ils me satisfont à peu-près. En tout cas, ils répondent je crois à la commande.

Je lis dans Le Monde que Nicolas Hulot annoncera prochainement s'il sera candidat à l'élection présidentielle. S'il faut compter sur cet épouvantail pour défendre les idées écologistes, tout cela n'est pas très bien parti. Je ne sens pas ce type. Il me paraît être une simple création médiatique, une sorte de golem, qui fera « pschitt » comme a dit une fois Chirac s'agissant de ses affaires judiciaires.

L'élection qui vient ne promet pas grand chose de bon et j'imagine bien que l'on aura l'actuel ministre de l'Intérieur comme président de la République. Les poids lourds du parti socialiste sont contre la candidature de Ségolène Royal. Ils font semblant de la soutenir et ils la trahiront contre quelque hochet. Ce parti court à sa perte et semble l'ignorer.



mercredi 17 janvier 2024 mercredi 17 janvier 2007 Je suis évidemment très heureuse. Mon projet est retenu « en finale ». Je ne partirai donc pas à la montagne en février, ce qui ne sera pas un grand sacrifice... Il faut que je prépare le dossier. Nous sommes trois. Être retenue, c'est aussi l'assurance d'être indemnisée pour le concours et c'est vraiment bon à prendre. Je ne sais pas qui sont mes concurrents, mais, je peux imaginer que ce sont de grosses agences avec des batteries de stagiaires. J'ai travaillé dans une de ces agences après l'école. C'est le grand non-dit des écoles d'architecture : les profs s'en servent comme viviers pour alimenter leur agence, dans une sorte de « spoil system » incroyable. Certains sont même réputés pour aimer la chair fraîche et avoir la main baladeuse... Mais ce milieu est tellement endogame et rancunier que la première qui osera dénoncer cela est assurée de ne plus jamais trouver de boulot sur le marché français.

Je lis dans Le Monde que la campagne de Ségolène Royal connaît un trou d'air. Le quotidien aurait aussi pu titrer : « La campagne de Ségo bat de l'aile ». Deux chiffres : 34% des sondés estiment que l'UMP est unie derrière Nicolas Sarkozy quand 28% le pensent s'agissant du Parti socialiste. Je ne sais pas comment 28% des sondés peuvent encore penser que le PS est uni derrière sa candidate... Ils sont tous en embuscade. À part le partage d'éventuels postes ministériels, c'est à peu près leur seule contribution.



vendredi 19 janvier 2024 vendredi 19 janvier 2007
Pour m'occuper maintenant vingt heures sur vingt-quatre environ, mon projet n'en demeure pas moins bien plus modeste que celui de la couverture du Forum des Halles à Paris, dont on vient de connaître les dix candidats en lice pour la phase finale. Je me garderai bien de faire des pronostics. Parmi les équipes retenues, il y a des mastodontes et de plus petites. Ce que je sais, c'est que je ne voudrais pas être à la place du vainqueur. Quelle qu'elle soit, l'équipe gagnante rencontrera des difficultés qu'elle est aujourd'hui loin de pouvoir supposer. En fait, c'est comme construire une pyramide à l'envers... un espace piétonnier sur un centre commercial sur une station de métro - cinq lignes - sur une gare de R.E.R. - deux lignes, le tout en plein cœur de Paris, en secteur multi sauvegardé à une encablure de l'architecture emblématique de Renzo Piano pour le Centre Pompidou. Je leur souhaite bon courage.

J'ai jusqu'au 31 janvier pour rendre le projet. J'ai dû en reprendre une partie, car j'avais mal interprété une contrainte donnée par le programme. Cela m'a fait perdre un temps considérable et accentué mon stress. Il faut que je me détende. J'irai demain au Centre Pompidou, puis, je prendrai le RER pour aller à La Défense. C'est moins l'architecture des tours que je voudrais voir que celle de la petite chapelle de La Défense, pas très loin du CNIT. L'architecte en est Franck Hammoutène. Il vient de livrer, l'année dernière, l'extension de l'hôtel-de-ville de Marseille. Ce qui m'intéresse dans cette « maison d'église », comme l'évêque de Nanterre a voulu qu'on la nomme, c'est la possibilité de produire une architecture discrète, presque interstitielle au milieu de tours de verre géantes. Et puis, j'ai toujours aimé aller à La Défense. On y trouve une des plus belles lumières de Paris.



mardi 23 janvier 2024 mardi 23 janvier 2007 Je suis retournée une nouvelle fois dans la petite « maison d'église » de La Défense. Ce n'est pas que je suis soudainement devenue croyante par une sorte de conversion brutale, mais le rapport de proportion entre ce petit objet architectural et les tours qui l'environnent m'intéresse. Hammoutène semble avoir joué avec tous les éléments de vocabulaire du quartier d'affaires en contournant toute tentation de rivalité avec son environnement.

À La Défense, tout est monumental. Même le Calder joue des muscles pour se faire voir. Les écrans ne peuvent être que géants et l'esplanade semble sans fin. Notre-Dame-de-Pentecôte, c'est l'inverse. L'escalier d'accès semble un escalier provisoire. La croix, rouge, est perpendiculaire au fronton qui forme comme une paroi protectrice.

Ce qui est bizarre, c'est qu'elle évoque le pied d'une tour détruite qui aurait été réinvesti par un lieu mémoriel. Inaugurée en janvier 2001, la référence au 11 septembre de la même année est évidemment impossible. Pourtant, maintenant, quand on la voit si modeste entourée de ces tours vouées au capitalisme, on ne peut s'empêcher de penser, justement, au 11 septembre. Je la trouve en fait très réussie et j'espère qu'elle va me porter chance.



mercredi 31 janvier 2024 mercredi 31 janvier 2007 C'est fait, j'ai remis mon projet avec toutes les pièces complémentaires demandées. J'ai vérifié trois fois ce que je mettais dans l'enveloppe pour être certaine que je n'avais rien oublié.

Bizarrement, ce soir, je ne sais plus rien de ce projet qui a occupé mes jours et bien trop souvent une partie de mes nuits. Si j'essaye de me le rappeler, c'est un grand blanc, un vide, qui serait presque accompagné par un vertige.

Je suis allée moi-même le déposer à la poste. Je me suis empêchée de donner des consignes particulières au préposé, qui m'aurait pris, certainement, pour une folle, mais aussi par crainte de l'indisposer. Je me rends bien compte du caractère absurde de ces appréhensions.

Après la poste, je me suis promenée dans Paris. Pour la première fois depuis plusieurs semaines, depuis le débit de cette année, je n'étais pas pressée. Je suis allée voir la tour Eiffel, que j'ai tenté de regarder comme si j'étais une touriste qui la voyait pour la première fois. C'est toujours un excellent exercice du regard. Puis, je suis allé voir la pyramide de Pei, au Louvre et je lui ai demandé de me porter chance.

Vais-je pouvoir dormir maintenant ?



mardi 6 février 2024 mardi 6 février 2007 Je n'ai aucune nouvelle du concours, si ce n'est le banal accusé de réception de la poste. Je le garde précieusement. Il tend à prouver que je n'ai pas tout rêvé et que j'ai bien envoyé un recommandé à l'adresse indiquée sur la publication de l'appel d'offres.

Ce n'est pas très étonnant de ne pas avoir de nouvelles à peine une semaine après la date limite de rendu. Je suppose qu'ils ont reçu beaucoup de propositions et qu'il faut maintenant les étudier et les classer.

Je n'ai pas appelé pour avoir des informations. Ce serait un mauvais point. Je dois paraître sûre de moi et si je suis sûre de moi, je dois attendre que l'on m'appelle. En même temps, que je sois ou non sûre de moi à mon bureau n'a strictement aucun effet sur les résultats du concours. Je ferais mieux de continuer à me promener dans Paris. Je vais essayer d'aller voir l'atelier du peintre Ozenfant construit par Le Corbusier. Les deux étaient proches, mais ils ont ensuite été définitivement fâchés. De cette amitié, en quelque sorte, ne demeure que cet maison-atelier qui aura été le premier projet résidentiel du Corbusier, celui-là même dont Amédée Ozenfant avait inventé le pseudonyme désormais immensément célèbre.



lundi 12 février 2024 lundi 12 février 2007 J'ai fini par appeler et il m'a bien été confirmé que mon dossier était arrivé et avait été enregistré. Je devrais recevoir prochainement un courrier qui vaudra attestation que le dossier est complet et recevable. La personne que j'ai eue au téléphone a ajouté, gâchant mon soulagement : « s'il  est complet et recevable, bien sûr ». Me voilà condamnée à guetter la boîte aux lettres... Cela me promet une belle accélération cardiaque.

Le plus ennuyeux, c'est que je ne peux pas me lancer dans autre chose. J'ai bien tenté de compulser Le Moniteur ou bien encore La Gazette des communes, mais je n'ai pas assez de capacité de concentration, ni surtout d'imagination pour seulement m'arrêter sur quelque annonce que ce soit.

Alors je me promène.

Je pense que je vais aller à Beaubourg. C'est un lieu inspirant. S'il n'y a pas trop de monde, j'irai à la Bibliothèque publique d'information pour feuilleter les livres d'architecture.
vendredi 8 mars 2024 jeudi 8 mars 2007
dimanche 24 mars 2024 samedi 24 mars 2007
samedi 30 mars 2024 vendredi 30 mars 2007
dimanche 7 avril 2024
samedi 7 avril 2007

mercredi 17 avril 2024 mardi 17 avril 2007

mardi 23 avril 2024 lundi 23 avril 2007
mardi 7 mai 2024 lundi 7 mai 2007

mercredi 29 mai 2024 mardi 29 mai 2007
jeudi 6 juin 2024 mercredi 6 juin 2007

samedi 22 juin 2024 vendredi 22 juin 2007
vendredi 28 juin 2024 jeudi 28 juin 2007
dimanche 30 juin 2024 samedi 30 juin 2007
vendredi 12 juillet 2024 jeudi 12 juillet 2007
mardi 16 juillet 2024 lundi 16 juillet 2007
jeudi 18 juillet 2024 mercredi 18 juillet 2007

vendredi 9 août 2024 jeudi 9 août 2007

samedi 17 août 2024 vendredi 17 août 2007
mercredi 4 septembre 2024 mardi 4 septembre 2007
mardi 8 octobre 2024 lundi 8 octobre 2007

jeudi 10 octobre 2024 mercredi 10 octobre 2007
mercredi 16 octobre 2024 mardi 16 octobre 2007
dimanche 3 novembre 2024 samedi 3 novembre 2007

jeudi 7 novembre 2024 mercredi 7 novembre 2007
mercredi 13 novembre 2024 mardi 13 novembre 2007
mardi 19 novembre 2024 lundi 19 novembre 2007
mercredi 27 novembre 2024 mardi 27 novembre 2007
samedi 7 décembre 2024 vendredi 7 décembre 2007

dimanche 15 décembre 2024 samedi 15 décembre 2007