Diégèse Les narratrices et les narrateurs
Journal de Karim en 2010 - 42 jours -
Karim vit et travaille à Clermont-Ferrand dans le Puy-de-Dôme.



samedi 13 janvier 2024 mercredi 13 janvier 2010 Avant d'arriver ici, le « 92 », pour moi, c'était le « 9 - 2 » prononcé bien sûr « neuf - deux », à l'instar du « 9 -3 », plus répandu. Mais, moi, je n'ai pas grandi à Bobigny, ni à Saint-Denis ou à Clichy-sous-Bois, mais à Bagneux, dans les Hauts-de-Seine, dans le « 9 - 2 ».
Aujourd'hui, le « 92 », pour moi comme pour tout le monde ici, c'est le « quatre-vingt-douze », pour « 92e régiment d'infanterie ». Ce régiment est une institution importante à Clermont-Ferrand, où il est implanté depuis 1881. Nous sommes entre l'avenue Michelin et l'hôpital d'Estaing... Georges Pompidou y a fait ses classes... L'insigne du régiment porte une tête de Gaulois depuis les années 1940, dont on peut penser qu'elle a inspiré Uderzo et Goscinny.

Je suis donc un Gaulois auvergnat et je me prénomme Karim.

Mais ici, cela ne surprend pas vraiment. Il y a des femmes et des hommes qui viennent d'un peu partout, même si nous ne sommes pas la Légion étrangère. Nous sommes d'un peu partout parce que les Français viennent d'un peu partout...

J'ai demandé l'autorisation d'écrire ce journal. Elle m'a été donnée sous réserve que je n'évoque rien de ce qui concerne la vie ici et encore moins les opérations militaires auxquelles nous sommes préparés ou auxquelles nous allons participer. Cela ne me pose pas de problème, car, ce n'était pas mon intention.



lundi 15 janvier 2024 vendredi 15 janvier 2010 Quand je suis entré dans l'armée, j'ai dit que je ne parlais pas arabe. Je ne voulais pas que l'on me demande de faire l'interprète. Je sais maintenant qu'on ne me l'aurait pas demandé, mais je ne voulais pas courir ce risque. Et puis, je parle un arabe dialectal rudimentaire qui m'a été cédé par mon père, qui le parlait lui-même très mal. Mes traductions auraient été trop approximatives pour être utiles et fiables. Avoir un prénom et un nom arabe et faire le traducteur, c'est prendre le risque de faire « l'indigène » et je ne voulais pas être confronté à cela.

Le racisme anti-arabe en France est d'abord un « indigénisme » qui est lui même un avatar du colonialisme. Cette forme de racisme est d'autant plus insidieuse et violente qu'elle est refoulée. Parmi les « qualités » que l'on prête aux Arabes, il y a la traitrise, qui est souvent résumée par la phrase : « On ne peut pas leur faire confiance. ». Et, parmi les traitres potentiels, le traducteur est en première ligne, toujours susceptible de mal traduire ou de ne pas traduire pour protéger sa « communauté ». Je ne voulais pas ajouter cette difficulté à toutes celles que j'ai rencontrées depuis l'enfance, celles d'avoir des parents arabes, de vivre en banlieue parisienne et d'avoir la peau mate et les cheveux frisés.

On pourrait penser que le contrôle au faciès est l'apanage de la police. En France, il est permanent, que ce soit à la poste, au supermarché ou dans n'importe quelle boutique et se fait d'autant plus violent que l'on s'approche du centre de la capitale... Le jeune Arabe est d'emblée suspect. Même quand les vigiles sont arabes eux-mêmes. L'uniforme militaire m'est donc apparu d'abord comme un talisman, une sorte de cape d'invisibilité. Un Arabe qui porte l'uniforme de l'armée française, avec un écusson représentant un Gaulois, ne peut qu'être « un bon Arabe ».



dimanche 21 janvier 2024 jeudi 21 janvier 2010 Je suis en permission jusqu'à samedi et puis je serai d'astreinte. Je ne sais pas encore à quoi je serai affecté. Mais peu importe. J'aurais bien aimé quitté Clermont-Ferrand pour aller voir ma mère à Bagneux, mais c'est trop compliqué et trop cher, malgré les réductions dont bénéficient les militaires. J'ai décidé de bien commencer l'année et d'aller au musée. Ce n'est pas loin de la caserne et je peux y aller à pied. Cela me changera de l'entraînement.

J'aime la peinture orientaliste et je vais bien en trouver au Musée d'art Roger Quilliot. Je ne sais pas s'il existe un recensement de la peinture orientaliste dans les musées de France. Je pourrais parier que tous ou presque tous les musées des beaux-arts en détiennent. Ce qui m'intéresse dans cette peinture - que l'on nomme « orientaliste » pour ne pas la nommer « colonialiste » ou au moins « coloniale » - c'est comment elle construit peu à peu la représentation imaginaire de « l'Arabe ». Je ne sais pas si l'on trouve au MARQ de grandes scènes de genre comme on peut voir à Orsay. Je le saurai bientôt.

Je ne vais pas faire publicité de ma visite au musée. Je sais bien qu'elle susciterait de l'incompréhension si ce n'est de l'inquiétude. Un militaire, arabe de surcroît, ne va pas au musée, sauf, bien sûr, si c'est un musée militaire.



jeudi 25 janvier 2024 lundi 25 janvier 2010 J'ai hâte d'être de nouveau en « perm' » pour retourner au MARQ. Je ne comprends pas bien pourquoi, mais je voudrais revoir les tableaux de Prosper Marilhat, comme s'ils détenaient un secret qui m'était destiné. C'est un peintre auvergnat, mort à 36 ans en 1847, de démence syphilitique. Il garde une petite notoriété en tant que peintre orientaliste à ce que j'en ai lu.

J'aime particulièrement son « Paysage d'Égypte au soleil couchant ». On dirait un paysage d'après l'apocalypse où la nature aurait retrouvé ses droits. Des arbres, sans doute des palétuviers, masquent presque les minarets pourtant majestueux et nombreux. Une brume légère semble s'élever du Nil. Un homme regarde le paysage. Quand je cligne des yeux en regardant ce tableau, je vois une spirale qui semble rappeler le soleil pourtant déjà couché. Je me prends à imaginer que je suis cet Arabe sur les bords du Nil qui contemple le soleil couchant.

Je vais essayer de me renseigner davantage sur les peintres orientalistes. Quel est cet orient qu'ils ont rendu fascinant au point d'y attraper la syphilis.



samedi 27 janvier 2024
mercredi 27 janvier 2010 Je me suis trouvé un peu essoufflé lors de l'entraînement ce matin. Je devrais sans doute me coucher plus tôt et surtout dormir plus tôt. L'armée, c'est d'abord le rythme et c'est un rythme commun. Déroger à ce rythme, c'est bientôt ne plus pouvoir suivre ce rythme. Comme nous ne sommes pas des enfants au pensionnat, il n'y a pas vraiment d'extinction des feux, mais c'est équivalent. Celui qui ne dort pas doit faire semblant de dormir. D'ailleurs ça marche. Quand je fais semblant de dormir, je m'endors. Je réfléchirai à l'orientalisme plus tard, pendant mes jours de repos.

J'aime bien l'entraînement. Bien sûr, il y en a toujours qui se croient dans une compétition... Mais ce n'est pas l'idée. Ce qu'il faut, c'est rester groupé. Alors, nous restons groupés.

Hier, nous avons appris qu'il y a déjà trois militaires français morts en Afghanistan, en OPEX, les 11, 12 et 13 janvier. Il y a même un capitaine de 39 ans qui a été promu lieutenant-colonel à titre posthume. Je préfèrerais ne pas savoir cela. Mais, bien sûr, cela fait partie des risques du métier de militaire que d'être tué lors d'affrontements, même quand c'est au service de la paix.

Je crois qu'un collègue m'a vu sortir du musée... Il m'a demandé si j'avais une copine là-bas. Je me suis contenté de sourire.



mardi 6 février 2024 samedi 6 février 2010 Je suis en congé demain dimanche. C'est rare, car les dimanches semblent implicitement réservés à ceux qui ont de la famille et surtout des enfants. Avoir des enfants est une sorte de sésame pour glaner ici et là des privilèges. Pouvoir sortir de Clermont-Ferrand pour aller à Thiers visiter un centre d'art ne peut pas être considéré comme une activité prioritaire dans l'armée. De toute façon, après vérification, le lieu est fermé jusqu'au 2 mars et j'ai manqué l'exposition de Franck Scurti qui est restée ouverte jusqu'au 31 janvier... Pas de chance.

Je vais quand même bien trouver de l'art à visiter un dimanche en Auvergne. Sinon, j'irai à Lyon, mais c'est beaucoup de temps perdu. Ce qui est dommage, c'est que je ne connaisse pas de peintre auvergnat pour lui rendre visite dans son atelier.

Tant pis, je vais retourner au MARQ et tant pis si mes collègues se moquent encore de moi s'ils me voient y entrer ou en sortir. Tant qu'ils ne savent pas ce qui m'attire là-bas, ce n'est pas très grave.




lundi 12 février 2024 vendredi 12 février 2010 Ce weekend, pas de musée. Je suis de permanence... Comme la plupart des weekends. Mais, je ne suis pas de garde. C'est déjà ça. Je peux lire. D'autres regardent la télévision. L'important est que l'on soit disponible en un rien de temps. Il est donc interdit d'écouter de la musique dans des écouteurs, car, cela pourrait empêcher d'entendre l'alarme. C'est en fait très théorique, parce que la sonnerie de l'alarme est justement faite pour transpercer les oreilles. Elle pourrait même réveiller un sourd.

Je lis L'Orientalisme d'Edward Saïd. Sur la couverture, il y a une jeune femme en sarouel et l'un de mes camarades m'a demandé si cela me rappelait mon pays. J'ai failli répondre que mon pays était plutôt le département des Hauts-de-Seine où l'on trouvait peu de harems officiels. Mais, plutôt que d'être désagréable, j'ai répondu que oui. Je serais bien en peine de dire où la scène peinte est supposée se situer. Sans doute quelque part dans l'empire ottoman... qui était fort grand.




lundi 4 mars 2024 jeudi 4 mars 2010 Quand j'ai commencé à m'intéresser à l'orientalisme et surtout à ses peintres, j'avais écrit à une amie de ma mère professeure d'arts plastiques dans un lycée de Bagneux. Je me suis d'ailleurs toujours demandé ce qui pouvait rapprocher ces deux femmes qui, en apparence, avaient des vies et des centres d'intérêt très éloignés. Pourtant, elles se voyaient régulièrement et allaient parfois à Paris ensemble. Après tout, ce n'est pas si compliqué. Il suffit de prendre le RER. Malheureusement, Bagneux est en zone 3. Le ticket est donc plus cher que depuis Laplace ou Gentilly. Alors, bien sûr, on triche, surtout au retour puisqu'à Paris on peut entrer dans le RER avec un ticket deux zones, le ticket des Parisiens. Évidemment, quand on arrive à Bagneux, il y a souvent des contrôleurs qui vérifient que l'on ne passe pas au-dessus des barrières et les quelques euros que l'on a économisés partent en amendes et en problèmes à la maison. Peut-être qu'un jour quelqu'un aura la bonne idée d'unifier le prix des billets dans toute la région parisienne. On dirait que c'est fait exprès pour que la banlieue reste chez elle et ne vienne pas déranger le centre-ville.

J'avais donc écrit à cette amie de ma mère et elle m'a répondu en me conseillant la lecture du journal de voyage en Égypte d'Eugène Fromentin. C'était un peintre et sans doute orientaliste puisqu'elle me le conseille. Je vais aller voir s'il y a un tableau de Fromentin au musée de Clermont-Ferrand, ce que je ne crois pas.
samedi 16 mars 2024 mardi 16 mars 2010
mardi 26 mars 2024 vendredi 26 mars 2010
mercredi 3 avril 2024 samedi 3 avril 2010
lundi 15 avril 2024 jeudi 15 avril 2010
dimanche 21 avril 2024 mercredi 21 avril 2010
samedi 27 avril 2024
mardi 27 avril 2010

vendredi 3 mai 2024 lundi 3 mai 2010

mardi 7 mai 2024 vendredi 7 mai 2010
samedi 25 mai 2024 mardi 25 mai 2010
lundi 27 mai 2024 jeudi 27 mai 2010
vendredi 31 mai 2024 lundi 31 mai 2010
mercredi 12 juin 2024 samedi 12 juin 2010

dimanche 30 juin 2024 mercredi 30 juin 2010
mardi 2 juillet 2024 vendredi 2 juillet 2010

dimanche 14 juillet 2024 mercredi 14 juillet 2010
samedi 20 juillet 2024 mardi 20 juillet 2010
mercredi 24 juillet 2024 samedi 24 juillet 2010
vendredi 26 juillet 2024 lundi 26 juillet 2010
dimanche 11 août 2024 mercredi 11 août 2010

vendredi 23 août 2024 lundi 23 août 2010
mercredi 4 septembre 2024 samedi 4 septembre 2010

mercredi 18 septembre 2024 samedi 18 septembre 2010
dimanche 22 septembre 2024 mercredi 22 septembre 2010
lundi 30 septembre 2024 jeudi 30 septembre 2010
vendredi 18 octobre 2024 lundi 18 octobre 2010

mardi 22 octobre 2024 vendredi 22 octobre 2010
dimanche 3 novembre 2024 mercredi 3 novembre 2010
dimanche 17 novembre 2024 mercredi 17 novembre 2010
samedi 23 novembre 2024 mardi 23 novembre 2010
vendredi 29 novembre 2024 lundi 29 novembre 2010
mardi 3 décembre 2024 vendredi 3 décembre 2010

mercredi 11 décembre 2024 samedi 11 décembre 2010

mardi 17 décembre 2024 vendredi 17 décembre 2010
samedi 21 décembre 2024 mardi 21 décembre 2010