Diégèse Les narratrices et les narrateurs
Journal de Walter en 2022 - 36 jours -
Walter vit et travaille à Foix en Ariège.




1
vendredi 12 janvier 2024 mercredi 12 janvier 2022 S'il ne fait pas trop froid, je vais aller faire une des promenades que je préfère. Le parc de Bouychères semble gagné sur la rivière, rattaché par raccroc à la ville de Foix, enlacé par l'Ariège et par la voie ferrée. Quand on prend le Chemin de la Croix après avoir traversé le Pont-Neuf, qui se présente comme un rond-point suspendu dont le centre aurait été évidé sur le torrent, on longe la route départementale, encore appelée Avenue de Barcelone pour rejoindre le fameux chemin qui conduira en pente douce au parc recherché. Il y a même encore un passage-à-niveau en activité lorsque le chemin croise la voie ferrée. Puis, il change de dénomination pour s'appeler plus banalement Chemin de Bouychères. Le changement de nom se fait exactement à hauteur d'un passage sous la voie ferrée supposé permettre de rejoindre le quartier Pigeonnier en surplomb. Mais les accès au quartier ont été fermés, je le crains. Il ne faudrait quand même pas que des intrus viennent prendre le bus en traversant les rues pavillonnaires.

Il n'y aura pas grand monde dans le parc, si ce n'est quelques retraités qui me ressembleront. Il y a quelque chose qui fait que tous les retraités se ressemblent. En tout cas, dans les parcs : ils promènent en laisse des chiens qui eux aussi sont vieux. On ne prend pas de jeune chien quand on est vieux, de crainte de mourir avant lui. Je ne sais pas s'il en va de même pour les chats. Je n'ai jamais eu de chat.




2
lundi 22 janvier 2024 samedi 22 janvier 2022 Le médecin m'a interdit de marcher sans attelle. J'ai glissé hier soir en revenant de ma promenade et impossible de trouver une attelle un weekend. Les pharmacies sont fermées. Ou plutôt, celle qui était ouverte ce matin était bien trop loin de chez moi pour que je demande à l'une de mes voisines de s'y rendre. Les dommages ne sont pas assez graves pour que j'aille aux urgences. Je suis donc coincé chez moi jusqu'à lundi, au plus tôt.

Fort heureusement, de mon salon, je vois sans difficulté les eaux de l'Ariège. Je suis heureux d'avoir trouvé un appartement dans ce drôle d'immeuble qui semble construit en porte-à-faux au-dessus des flots. Longeant la rivière, je vois la voie ferrée et puis, au-dessus, la route. Comment pourrais-je donc m'ennuyer ? À bien y réfléchir, la vue est assez cinématographique. Je pourrais m'amuser à prendre des photographies et en faire une série. Mais, c'est beaucoup plus amusant et intéressant de regarder cette vue sans prendre de photographies.

Comme je suis chez moi, j'entends très bien la voisine du dessus qui révise son cours de claquettes. Mais, je suis assez sourd et indulgent pour que cela ne me dérange pas.

Il y a bien cependant un problème : qui va sortir le chien ?




3
dimanche 11 février 2024 vendredi 11 février 2022 Je me suis habitué à marcher avec une canne. Au début, c'était une canne anglaise fournie par la pharmacie sur ordonnance. Et puis, l'assurance venant, j'ai essayé de marcher avec une canne à pommeau d'argent que je me suis procuré via l'internet. C'est une canne italienne et je la trouve très jolie. Je trouve que l'on ne dit pas assez combien l'internet a libéré le troisième-âge. Il est certain que je n'aurais pas pu trouver une telle canne il y a une quinzaine d'années, sauf à y passer des jours et je ne suis même pas certain que les brocanteurs de Foix et des environs en avaient à vendre. Désormais, en quelques clics sur un site de vente aux enchères, j'ai pu pour une somme relativement modique me faire acheminer une canne, qui, de surcroît, me plaît beaucoup.

Marcher avec une canne, ce n'est pas seulement marcher avec une canne, c'est aussi admettre et montrer que l'on a un certain âge. C'est en fait très agréable et l'on pourrait imaginer que l'on puisse en faire l'usage sans en avoir strictement besoin. On peut s'y appuyer, on peut tracer des signes dans le sable, on peut faire des ronds dans l'eau et toutes sortes de figues.

Je suis très heureux d'avoir cette canne mais je dois empêcher le chien de la mordiller.




4
mercredi 21 février 2024 lundi 21 février 2022 Cela fait déjà une dizaine de jours que j'ai repris mes promenades le long de l'Ariège. Hier, j'ai changé de direction et je suis allé vers le nord. Mon rêve serait de reprendre suffisamment de forces pour atteindre la Croix de Saint-Sauveur, érigée en 1935. Ce n'est pas encore pour maintenant. Le sentier n'est pas mauvais, mais il comporte des pentes rudes pour moi. Clotaire serait heureux.

J'ai toujours donné des noms de rois à mes chiens, en remontant peu à peu dans le temps. Celui-ci, qui sera peut-être le dernier que j'aurai, je l'ai appelé Clotaire en référence de Clotaire Premier, roi des Francs en 555. J'adore les noms des Mérovingiens. J'ai hésité à l'appeler Clodomir, qui est frère de Clotaire, comme j'ai longtemps hésité sur l'orthographe que j'allais choisir. Fallait-il l'appeler Clothaire ou Clotaire  ?
C'est en fait l'assistant du vétérinaire qui a choisi. Quand il a ouvert son dossier, il n'a pas mis de « H ». La décision était donc prise.

Je vais m'entraîner et commencer par prendre avec ma canne l'avenue de la Caranne. L'objectif premier sera d'aller jusqu'au panneau d'entrée de ville, car, c'est aussi là, si mes souvenirs sont bons, que s'arrête le trottoir. Il y a un petit belvédère un peu plus loin, mais je crains qu'il ne soit inatteignable pour un vieil homme à canne avenue de la Caranne.




5
vendredi 23 février 2024 mercredi 23 février 2022 Peu à peu, je progresse dans ma promenade et je pense que d'ici mars, j'atteindrai le panneau d'entrée de ville au-delà duquel je devrai rebrousser chemin. Il faut aussi que je pense à garder des forces pour le retour. Descendre n'est à mon âge pas plus facile que de descendre et je ne voudrais pas devoir arrêter une voiture pour demander au conducteur ou à la conductrice de me ramener chez moi. Ce serait sans doute une conductrice. Elles s'arrêtent plus facilement.

Aujourd'hui, malgré le froid, j'ai réussi à dépasser le pontet qui enjambe l'Arget, un affluent de l'Ariège et, me sentant en jambes, face au numéro 6, j'ai avisé un petit escalier d'une douzaine de marche à peine qui mène à une sorte de balcon qui surplombe l'avenue et qui permet d'accéder au portail d'une belle propriété. Il faut ensuite redescendre jusqu'au goudron de l'avenue de la Caranne, face au numéro 8. On aperçoit clairement la gare et les trains régionaux dans leur livrée bleue et blanche.

Mais, arrivé en haut de ce supposé balconnet, je me suis aperçu qu'il s'agissait en fait de la rue Saint-Sauveur, venelle entre les maisons. J'ai donc décidé de redescendre vers le centre en empruntant ce chemin et j'ai pu donc voir le commencement du chemin qui conduit à la Croix de Saint-Sauveur, curieusement appelé Chemin de Lizonne-Saint-Sauveur. Le caractère curieux du toponyme s'évanouit quand on sait que Lizonne est un hameau que l'on peut rejoindre par le même chemin.

Je suis resté un peu à l'embranchement du chemin où commence ma randonnée rêvée. Serai-je au printemps assez en forme pour oser y goûter ? Mon cœur en battait déjà la chamade comme lors de mes premiers émois.




6
vendredi premier mars 2024 mardi premier mars 2022 Il n'y a pas que moi. Clotaire aussi boite. Je dois l'emmener chez le vétérinaire mais je ne sais pas comment je vais faire. Avant, il y avait un cabinet près du château mais il est fermé m'a-t-on dit. Le plus proche se trouve à la sortie de la ville, sur la route nationale 20 en allant vers le sud, pas très loin du Centre Leclerc.

C'est l'ancienne Nationale 20, avant la construction de la route à quatre voies et celle du tunnel de Foix. Pas une réussite ce tunnel... À peine creusé, il a été fermé pendant cinq ans et donc ouvert à la circulation seulement en 2001. Mais il est très surveillé. L'ancienne nationale, elle, sert de desserte à la zone commerciale, comme dans la plupart des grandes villes et même des villes moyennes.

Même si j'étais assez en forme pour marcher jusque là et que Clotaire le soit aussi, c'est impraticable pour un vieux piéton avec un chien, avec un vieux chien. C'est même impraticable pour un piéton quel que soit son âge et pas plus agréable pour un cycliste. Il faudrait que je trouve quelqu'un pour m'y emmener, ou bien que le vétérinaire accepte de venir. Je vais en parler à la dame qui vient m'aider pour le ménage. Elle connaît bien ces choses-là. Elle pourra me dire s'il existe un service de ce genre pour les personnes âgées qui ne peuvent emmener leur animal de compagnie chez le vétérinaire. Pourquoi tout devient si compliqué quand on vieillit !




7
mardi 19 mars 2024 samedi 19 mars 2022 Clotaire ne boite plus et moi non plus et c'est après demain le printemps.

Clotaire ne boite plus parce que j'ai finalement trouvé quelqu'un qui m'a emmené avec lui chez le vétérinaire en voiture. Je me suis tout bonnement adressé à une association qui dédie son action aux animaux. J'ai appelé et ils se sont occupé de tout. Ils ont pris le rendez-vous et sont venus nous chercher puis nous ont ramenés. Ils m'ont même demandé si j'avais de quoi payer le vétérinaire. Je ne pensais pas avoir l'air si vieux et si démuni. Je les ai remerciés, leur ai assuré que je pouvais payer le vétérinaire et je leur ai demandé si je leur devais quelque chose. Je ne leur devais rien, mais je pouvais si je le souhaitais adhérer à l'association, ce qui est déductible des impôts. Tout cela est parfait. Clotaire avait juste une petite épine dans la patte, que je n'avais pas remarquée. Et en plus ma vue baisse.

J'ai repris l'entraînement pour réussir à atteindre la croix de Saint-Sauveur. Avec toutes ces histoires, j'ai pris du retard... Mais, nous progressons Clotaire et moi. Mais, je ne le laisse plus courir dans les taillis. Je voudrais réussir à atteindre la première boucle du sentier. Mais il faut aussi que je sois certain de pouvoir redescendre. En fonction de la météo, les descentes peuvent être encore plus difficiles que les montées. Je me donne jusqu'à Pâques. Cela tombe bien, cette année, c'est assez tard. Le dimanche de Pâques sera le 17 avril prochain. Cela me laisse du temps.




8
samedi 23 mars 2024 mercredi 23 mars 2022 Il faut que je change de promenade. Je ne me vois plus progresser. Et puis Clotaire a pris en grippe un chien qui aboie à notre passage et il faut que je le tire par la laisse pendant au moins cinquante mètres, ce qui n'est agréable, ni pour lui, ni pour moi. Une fois, il y a même quelqu'un qui est sorti pour me demander si j'avais besoin d'aide. Je l'ai remercié en lui disant que ce vieux Clotaire était aussi insupportable que son maître. Nous avons ri.

Cela faisait longtemps que je n'avais pas ri.

On ne dit pas assez que les vieilles personnes ne rient pas assez. On pense que la télévision et la radio pourvoient au rire de la nation. Rien n'est moins vrai. Je n'écoute pas les émissions comiques et je n'ai pas la télévision. Et quand, par hasard, malencontreusement, je tombe sur une émission supposée faire rire les auteurs, j'en suis accablé. Donc, ce rire inopiné était de bon aloi. Même si en fait, j'ai ri de moi-même et du bon mot que j'ai fait à mon sujet. C'est donc un rire égocentré.

Tant pis, rire de soi-même permet de rester en vie.




9
lundi 25 mars 2024 vendredi 25 mars 2022 J'ai fait aujourd'hui une promenade entièrement urbaine et je ne suis pas certain que je recommencerai car, ce n'était pas très agréable. En tout cas, je ne referai pas celle-ci. Le tracé semblait pourtant aller d'évidence. Il s'agissait depuis chez moi de prendre la rue des Remparts, puis la rue du Rival pour rejoindre la préfecture et, depuis là, prendre la rue des Moulins qui suit peu ou prou l'Arget. Mais, je ne me rappelais pas combien cette rue des Moulins pouvait être étroite, encombrée d'automobiles et même sans trottoir, l'unique étant occupé par les voitures garées. Faire attention à ma canne, à Clotaire, à ne pas glisser, aux voitures qui roulent toujours trop vite et cela tout en même temps est une source de stress que je n'ai pas envie désormais de supporter. Quant à revenir par l'autre rive, par la rue de l'Espinet, cela n'a aucun intérêt.

J'ai poussé jusqu'au siège du département de l'Ariège. Quel horrible bâtiment ! Avec ces deux ailes qui se voudraient comme deux bras ouverts, il ressemble à une sous-préfecture d'un pays totalitaire. Il est en outre en travaux pour en améliorer les performances énergétiques. Je ne sais pas si cela va aussi améliorer les performances des élus. On peut toujours l'espérer.

Quand je suis ainsi de mauvaise humeur, rien ne me sied. La ville est trop ceci ou pas assez cela... Peu importe. Je reprendrai demain mon entraînement vers la croix de Saint-Sauveur, cela me réussira davantage.




10
samedi 4 mai 2024
mercredi 4 mai 2022
Plus d'un mois déjà que je ne suis pas venu vers ce carnet. C'est que mon entraînement n'a pas beaucoup progressé. J'ai eu je crois une sorte de crise rhumatismale et j'avais déjà du mal à sortir Clotaire tous les jours. Parfois, je me dis que je devrais déménager vers une ville au climat plus aride que Foix. Cependant, plus aride signifie aussi plus chaud et je ne supporte pas vraiment la chaleur quand elle est trop forte.

Mais, ça va mieux et je peux envisager de reprendre le chemin vers la croix de Saint-Sauveur.

Quand je me relis et que je constate que je pensais être arrivé à monter jusqu'à la croix pour Pâques, cela me fait sourire amèrement. J'en suis encore loin. Aurai-je réussi mon ascension pour l'Ascension, qui, cette année, est le jeudi 26 mai ? Rien n'est moins certain. Pourtant, la coïncidence m'aurait amusé.

Clotaire vieillit. Il a sans doute des rhumatismes lui aussi et il ne tire plus sur sa laisse pour courir ici et là. Tant mieux d'ailleurs, car, cela me fatigue moins.

Je sais bien que Clotaire et moi devons donner une image pathétique : le vieil homme et son vieux chien. Bientôt, certainement, ce sera le vieil homme avec son chien... sur les genoux sur une chaise roulante.




11
vendredi 10 mai 2024 mardi 10 mai 2022
Il va encore falloir que je mobilise un voisin pour nous emmener Clotaire et moi chez le vétérinaire. J'ai bien peur que ce vieux clébard ait un problème rénal. Il ne fait pas ses besoins quand je le sors, puis il les fait quand nous sommes rentrés et la mixtion lui provoque des douleurs qui le font hurler. Je ne dois pas tarder. J'ai cru que cela allait passer mais cela fait deux jours déjà que c'est ainsi et accessoirement deux jours aussi que je ramasse la pisse dans l'appartement. J'espère que ce n'est qu'un caillou qui pourra s'évacuer et qu'il ne va pas falloir l'opérer. D'abord, il est vieux pour une telle opération et puis je ne suis pas certain de pouvoir en assumer le coût. J'ai voulu l'assurer mais Clotaire est trop âgé pour les assurances. C'est comme moi si je voulais demander un prêt immobilier.

Vieillir pour les humains, c'est voir se fermer les portes devant soi. Vieillir pour les chiens, c'est voir l'espace se rétrécit autour de soi. Pour les humains aussi à la fois.




12
dimanche 12 mai 2024 jeudi 12 mai 2022
Nous sommes allés chez le vétérinaire hier grâce à une voisine compatissante et Clotaire a des médicaments. C'est toute une histoire pour les lui faire avaler, mais pour le moment, j'y suis parvenu. La vétérinaire lui a fait une échographie et il s'agit bien d'un caillou. Il semblerait qu'il ait commencé à descendre. Donc, il n'y aurait pas besoin d'opération. Le pauvre vieux Clotaire a en quelque sorte des crises de coliques néphrétiques. C'est horriblement douloureux aussi pour les chiens. Les médicaments ont pour objectif de dilater l'urètre. Il a aussi des analgésiques puissants qui le laissent KO. C'est impressionnant de le voir tituber comme s'il était ivre.

J'espère qu'il va se remettre. J'en ai déjà eu pour 100€. Je les dépense bien volontiers pour ce vieux compagnon mais, je ne pourrai pas suivre si ça continue trop longtemps. Je crains bien sûr ce que craignent tous les propriétaires d'animaux qui commencent à vieillir : l'euthanasie. Je ne voudrais pas être conduit à le faire euthanasier. Je ne crois pas que même en Suisse on pratique la double euthanasie chien-maître.




13
mardi 28 mai 2024 samedi 28 mai 2022
Ce vieux briscard de Clotaire s'est enfin remis. Ce matin, il tirait même sur sa laisse au risque de me faire tomber. Je ne sais pas combien de temps cette alliance souvent chancelante va durer mais elle dure et nous allons pouvoir reprendre les promenades vers la croix de Saint-Sauveur. D'ailleurs Clotaire tirait sur sa laisse pour aller dans cette direction, quand je lui proposais à l'opposé de suivre le chemin vers le parc, qui est entièrement plat.

J'ai emprunté mille euros à la banque, qui me les a accordés. Je craignais de ne pas pouvoir payer les frais de vétérinaire, voire les frais de l'euthanasie et de la crémation.

Mais ne pensons pas au pire puisqu'il semble s'être éloigné.

Nous avons descendu aujourd'hui la rue qui passe devant chez moi. Un peu plus bas, il y a une centrale hydroélectrique qui fonctionne comme un moulin en captant l'eau dans un canal. Il y a comme une petite plage. Clotaire peut même se tremper, ce que je ne tenterai pas.

Ce qui est terrible quand tout va bien ou quand tout va mieux, c'est que l'on sait que ça ne durera pas mais qu'on a l'impression que ça pourrait durer ainsi toujours, avec ce vieux chien sur les bords de l'Ariège.







14
jeudi 30 mai 2024 lundi 30 mai 2022
C'est confirmé. Clotaire va mieux et son maître aussi. Hier dimanche, nous avons grimpé, Clotaire et moi, jusqu'au premier grand virage du chemin de Lizonne à Saint-Sauveur. J'aurais pu continuer parce qu'ensuite c'est plat jusqu'au deuxième tronçon de la montée. Mais, j'ai préféré être prudent. Clotaire gambadait comme un jeune chien, mais moi, je ne montais pas vraiment comme un jeune homme. Heureusement, il s'est abstenu de tirer sur sa laisse, ce qui aurait pu me faire tomber.

On ne peut pas dire que l'on a vraiment une jolie vue depuis ce premier virage. On aperçoit surtout la sortie de ville et ses magasins, le parking de la gare.

Le retour a été plus difficile. En descente ma hanche droite me fait mal. Mais nous sommes arrivés à bon port. Si nous montons plus haut la prochaine fois, nous pourrons peut-être apercevoir la chaîne des Pyrénées, vers le sud. Mais aujourd'hui, c'est jour de petite promenade toute plate le long de l'Ariège. Il ne faut quand même pas trop forcer.
15
lundi 3 juin 2024 vendredi 3 juin 2022

16
mardi 11 juin 2024 samedi 11 juin 2022

17
samedi 29 juin 2024 mercredi 29 juin 2022
18
mardi 9 juillet 2024 samedi 9 juillet 2022

19
dimanche 21 juillet 2024 jeudi 21 juillet 2022
20
samedi 27 juillet 2024 mercredi 27 juillet 2022
21
lundi 29 juillet 2024 vendredi 29 juillet 2022
22
jeudi 8 août 2024 lundi 8 août 2022

23
vendredi 16 août 2024 mardi 16 août 2022
24
mardi 20 août 2024 samedi 20 août 2022
25
lundi 26 août 2024 vendredi 26 août 2022
26
samedi 7 septembre 2024 mercredi 7 septembre 2022

27
lundi 9 septembre 2024 vendredi 9 septembre 2022
28
jeudi 19 septembre 2024 lundi 19 septembre 2022
29
lundi 7 octobre 2024 vendredi 7 octobre 2022

30
mardi 15 octobre 2024 samedi 15 octobre 2022

31
lundi 21 octobre 2024 vendredi 21 octobre 2022
32
vendredi 25 octobre 2024 mardi 25 octobre 2022
33
jeudi 14 novembre 2024 lundi 14 novembre 2022

34
lundi 18 novembre 2024 vendredi 18 novembre 2022
35
dimanche 24 novembre 2024 jeudi 24 novembre 2022
36
lundi 30 décembre 2024 vendredi 30 décembre 2022