Diégèse
Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam
samedi 23 mars 2024





2024
ce travail est commencé depuis 8849 jours (8849 est un nombre premier)

et son auteur est en vie depuis 23302 jours (2 x 61 x 191 jours)

ce qui représente 37,9753% de sa vie


hier

L'atelier du texte
demain










table des narratrices et des narrateurs

les narratrices et les narrateurs du protocole d'écriture de 2024










mercredi 23 mars 2011 précédemment 11 mars 2024 Laurence J'ai bien fait d'aller voir mon superviseur. Ce n'était pas très difficile à désamorcer cette « fixette » sur le « patient triste » mais je ne pouvais pas le faire seule. C'est d'ailleurs un bon exemple des pièges que nous tend notre inconscient. On pense parfois que la cure analytique va permettre de découvrir des secrets profondément enfouis, refoulés. C'est parfois vrai. Mais le plus souvent, il s'agit de processus qui sont à la surface, qui semblent une fois dévoilés comme allant d'évidence. Pourtant, sans la cure, on ne les voit pas, on ne les comprend pas et ils empoisonnent la vie. Ainsi, que le « patient triste » soit séduisant entre pour peu de chose dans mon trouble. Ce qui est important est bien qu'il soit « triste », pas désespéré, par malheureux, pas malade... non, seulement triste. Car, ce qui s'oppose à la tristesse est la joie et ce qui est proche de la joie est la jouissance. La tristesse est ainsi toujours une promesse, même démentie, de jouissance. Voilà pour commencer. Ensuite, puisqu'il est venu me consulter, c'est qu'il est venu m'apporter sa tristesse, donc une forme de promesse de jouissance, celle de sa guérison. Cependant, tout cela, malgré ma formation, s'est un peu emmêlé dans mon propre psychisme d'où... le trouble. Bon, ce n'est pas très grave. S'il revient jamais, je saurai de quoi il s'agit me concernant. Concernant sa tristesse à lui, ce sera bien l'objet de la cure.








suite le : 22 avril 2024










vendredi 23 mars 2012 précédemment 21 mars 2024 Mathieu Le petit garçon n'a toujours pas parlé, et il ne pleure toujours pas. La chaman m'a dit qu'il était venu parce que je l'avais appelé. Mais, moi, je ne comprends pas ce que j'ai pu faire pour l'appeler ainsi. Je n'ai pas l'impression de l'avoir appelé et comment appeler quelqu'un dont on ne soupçonnait pas l'existence ?

Je ne sais rien ou pas grand chose de la Corée. Je ne saurais même pas vraiment la situer sur une carte. Je sais qu'il y a la Corée du nord et la Corée du sud et que cette partition est la conséquence d'une guerre entre les puissances. Je crois me souvenir que la Corée a eu des relations complexes avec le Japon. Peut-être même le Japon l'a-t-il un temps colonisée. Je sais que la capitale de la Corée du Sud est Séoul et que c'est une ville très développée. Je sais que la Corée du nord est une sorte de conservatoire de l'imbécillité dictatoriale. Mais, de la culture coréenne, je ne sais rien. Je ne m'y suis jamais intéressé.

Est-ce la raison de cet air interrogateur sur le visage du petit garçon ? Voudrait-il que je m'intéresse davantage à son pays ? Mais, est-il vraiment coréen et si oui, est-il du Sud ou du Nord ?








suite le : 20 avril 2024










lundi 23 mars 2020 précédemment 21 mars 2024 Ulrich C'est fait, j'ai vu sur internet que les textes officiels organisant le confinement ont été publiés. C'est encore un bel exemple du centralisme français. Le COVID en Lozère est quasi inexistant et si je pars me promener sur les chemins, je peux bien faire plus d'un kilomètre sans rencontrer qui que ce soit. Ici, nous ne souffrons pas de la pénurie de masques. D'ailleurs, je n'ai jamais vu en ville que le maire pour en porter un et aussi le sous-préfet, mais il sort peu. Ceux qui ont fait des réserves partagent avec les autres. Moi qui me demandais si c'était une bonne idée de vivre à Florac, même devenue Florac-Trois-Rivières, je ne me pose plus de questions.

Mais il faut que je me renseigne, car mon activité professionnelle de guide et de moniteur de canoë dépend du tourisme et sans tourisme, pas de revenus. Je suis en auto-entrepreneur. J'espère que je vais avoir le droit à des aides, sinon, je ne sais pas comment je vais faire. Je vais regarder s'il n'y a pas de demandes d'embauche temporaire, mais je crains que non. Déjà, l'emploi n'est pas ce qui fait florès à Florac (jeu de mot), mais en ce moment, c'est carrément sinistré. Peut-être la mairie a-t-elle besoin de bras pour porter des paniers-repas aux personnes âgées isolées ? Je vais m'occuper de tout cela.

Ombrelle est toujours isolée à deux pièces de distance de sa mère qu'il va peut-être falloir hospitaliser.








suite le : 2 avril 2024










mercredi 23 mars 2022 précédemment 19 mars 2024 Walter Il faut que je change de promenade. Je ne me vois plus progresser. Et puis Clotaire a pris en grippe un chien qui aboie à notre passage et il faut que je le tire par la laisse pendant au moins cinquante mètres, ce qui n'est agréable, ni pour lui, ni pour moi. Une fois, il y a même quelqu'un qui est sorti pour me demander si j'avais besoin d'aide. Je l'ai remercié en lui disant que ce vieux Clotaire était aussi insupportable que son maître. Nous avons ri.

Cela faisait longtemps que je n'avais pas ri.

On ne dit pas assez que les vieilles personnes ne rient pas assez. On pense que la télévision et la radio pourvoient au rire de la nation. Rien n'est moins vrai. Je n'écoute pas les émissions comiques et je n'ai pas la télévision. Et quand, par hasard, malencontreusement, je tombe sur une émission supposée faire rire les auteurs, j'en suis accablé. Donc, ce rire inopiné était de bon aloi. Même si en fait, j'ai ri de moi-même et du bon mot que j'ai fait à mon sujet. C'est donc un rire égocentré.

Tant pis, rire de soi-même permet de rester en vie.








suite le : 25 mars 2024
23 mars






2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010






2023
2022 2021 2020