Diégèse jeudi 26 avril 2018



ce travail est commencé depuis 6691 jours (6691 = nombre premier)
et son auteur est en vie depuis 21144 jours (23 x 3 x 881 jours)
2018

ce qui représente 31,6449% de la vie de l'auteur


hier  
L'atelier du texte demain


Les livres de 2018
Un peu de neutralité 116


Est-ce qu'il y a encore une place dans notre société pour la neutralité ? C'est la question que se pose et que nous pose Daniel Diégèse. Les réponses qu'il apporte peuvent de prime abord nous inquiéter. Il montre en effet comment la généralisation des réseaux sociaux, qu'il appelle « médias interactifs de sondages généralisés » sollicite en permanence notre opinion sur tout et sur n'importe quoi, et même, nous impose d'avoir une opinion, qui se résume le plus souvent à un pouce en l'air, à un cœur ou à une grimace. Il montre aussi que ce n'est pas l'apanage des réseaux sociaux mais que les médias les plus sérieux, en ouvrant leurs colonnes aux commentaires des lecteurs participent à cette dérive de l'opinion. C'est d'ailleurs ce mouvement perpétuel de notations plus ou moins approximatives, impulsives et même compulsives qui fait le terreau de tous les complotismes. Il montre ainsi comment les « fake news » suscitent d'abord une émotion et que c'est cette émotion qui assure leur propagation. Ce constat étant posé, Daniel Diégèse, qui sait se faire poète, nous invite à regarder le monde avec ce « non vouloir saisir » cher à Roland Barthes, mais aussi à toutes les religions méditatives. Ainsi, vous ne serez plus ni pour ni contre la rue qui s'agite face à vous. Vous ne vous demanderez plus si vous aimez ou non cette œuvre d'art, il s'agira seulement de commencer ou de recommencer à voir, à sentir, pour, enfin peut-être, réussir à aimer.
Daniel Diégèse


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
un peu de neutralité

C'est une erreur.







2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010



émiettement du langage
la supposée sagesse populaire Une soudaine faiblesse. l'oubli grandissant de choses essentielles et ténues cette certitude de la clarté et de la netteté l'effort de mémoire est vain